DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Sebastian Coe quitte Nike


Sport

Sebastian Coe quitte Nike

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Sebastian Coe a fait son choix : il restera président de la Fédération internationale d’athlétisme, mais il ne sera plus l’ambassadeur de Nike.

L’ancien champion olympique du 1500 mètres était accusé de conflit d’intérêts, d’avoir fait du lobbying pour qu’Eugene obtienne l’organisation des championnats du monde 2021.

Or, cette ville de l’Oregon est le fief de Nike qui lui versait depuis longtemps un salaire annuel de 100.000 livres, soit un peu plus de 140.000 euros.

Sebastian Coe : “Tout d’abord, j’ai démissionné de mon rôle d’ambassadeur de Nike que j’occupais depuis 38 ans. Tout le bruit fait autour de ce rôle d’ambassadeur n’est pas bon pour la Fédération internationale. C’est une distraction alors que mes équipes et moi travaillons 18 heures par jour pour maintenir le bateau à flot. Je vais aussi cesser mes activités de président du Comité olympique britannique dès la fin des Jeux de Rio en 2016”.

Sebastian Coe a également rappelé que sa priorité était de lutter contre le dopage.

Juste avant, la Fédération russe, dont les athlètes sont suspendus de toute compétition jusqu‘à nouvel ordre, a annoncé qu’elle ne ferait pas appel de cette sanction.

Selon l’Agence mondiale antidopage, qui a publié un rapport en ce sens début novembre, Moscou a mis en place “un système de dopage organisé”.

Par ailleurs, la Fédération internationale a dévoilé les noms des athlètes de l’année 2015.

Le décathlonien américain Ashton Eaton et l’Ethiopienne Genzebe Dibaba, qui a battu le record du monde du 1500 mètres, succèdent au palmarès à Renaud Lavillenie et Valérie Adams.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

Sport

La Corée en force, Gneto en bronze