DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Climat : état des lieux avant le coup d'envoi de la COP21 à Paris


France

Climat : état des lieux avant le coup d'envoi de la COP21 à Paris

Paris finalise ses préparatifs avant le démarrage de la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique. 147 chefs d‘État et de gouvernement sont attendus au Bourget. Après les attentats de Paris, les autorités ont annoncé des mesures de sécurité exceptionnelles. Plus de 11 000 policiers et gendarmes sont mobilisés. Les locaux abritant les négociations seront eux sous la responsabilité des “Gardes bleus” de l’ONU.

L’objectif du sommet se veut clair : limiter la hausse de la température moyenne de la Terre à 2 °C par rapport aux valeurs pré-industrielles du XIXème siècle.

“Notre volonté c’est de pouvoir conclure un accord, mais pas n’importe quel accord. Un accord ambitieux. Un accord contraignant. Un accord qui puisse être régulièrement révisé de manière à ce que nous puissions bien atteindre l’objectif de limiter le réchauffement à moins de 2 degrés d’ici la fin du siècle”, a résumé le président Français François Hollande.

Selon les données de l’Institut mondial des ressources, voici les cinq pays les plus pollueurs au monde : largement en tête les États-Unis et la Chine, suivis de l’Inde, du Brésil et de la Russie.

Les conséquences d’une planète qui se réchauffe sont de plus en plus visibles un peu partout dans le monde. Et notamment dans le ciel chinois. La Chine reste le plus grand émetteur mondial de gaz à effet de serre, avec près d’un quart des émissions. Le pays sera un des arbitres majeurs de la Conférence.

Autre pollueur de taille, les Etats-Unis refuse d’ores et déjà tout accord qui serait juridiquement contraignant.

Riche en pétrole et en gaz, la Russie, 5e plus gros émetteur mondial, n’a pas forcément intérêt à un accord international.

Le Brésil est lui l’acteur clef de la déforestation. Si le déboisement de l’Amazonie semble enfin sous contrôle, 5 000 km2 de forêts continuent néanmoins à disparaître chaque année.

L’Inde, 3ème émetteur mondial de gaz à effet de serre, abrite 13 des 20 villes les plus polluées dans le monde, selon un rapport de l’Organisation mondiale de la Santé.

L’année dernière a été la plus chaude depuis le début des relevés au 19ème siècle et les températures moyennes ont déjà augmenté d’environ 0,85 degrés.

L’année 2015 promet déjà de battre un nouveau record. L’Organisation météorologique mondiale prévoit que le seuil symbolique et significatif de 1 degré de réchauffement sera franchi. Reste à savoir si le bilan de l’année gardera une empreinte quelque peu positive grâce à la Conférence de Paris.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

La France rend un hommage solennel aux 130 victimes des attaques de Paris