DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Turquie : des journalistes d'opposition inculpés pour avoir fait état de livraison d'armes en Syrie


Turquie

Turquie : des journalistes d'opposition inculpés pour avoir fait état de livraison d'armes en Syrie

Il s’agit de Can Dündar, rédacteur en chef de Cumhuriyet et d’Erdem Gül, son chef de bureau à Ankara. Ils sont accusés d“espionnage” et “divulgation de secrets d‘État” pour avoir publié en mai dernier un article sur de possibles livraisons d’armes par les services secrets turcs en Syrie.

Une cour pénale d’Istanbul a décidé hier soir de leurs inculpations et de leurs arrestations alors que de nombreux partisans manifestaient contre cette décision à l’extérieur.

Parmi eux, la femme de Can Dundar, Dilek Dundar : “nous allons résister et gagner. C’est un nouveau coup d‘État contre les médias, mais nous sommes forts, et je veux que tout le monde reste fort”.

Les deux journalistes sont également soutenus par de nombreux confrères comme ce rédacteur en chef du journal de gauche, Sol : “si les médias sont réduits au silence, qui saura ce qui est vrai ou faux. C’est un pas de plus vers la dictature ce qui est leur but en Turquie. Nous sommes aux côtés de Can Dundar”, affirme Ali Ozsoy.

Le président islamo-conservateur turc Recep Tayyip Erdogan nie catégoriquement soutenir militairement les mouvements jihadistes qui combattent Bachar al-Assad en Syrie. Il avait lui-même porté plainte contre Can Dundar.

Can Dündar a reçu la semaine dernière à Strasbourg le prix pour la liberté de la presse de RSF, Reporters sans frontières et TV5 Monde.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Moscou passe aux représailles économiques contre Ankara