DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Incident aérien entre la Turquie et la Russie: l'OTAN joue les équilibristes


Le bureau de Bruxelles

Incident aérien entre la Turquie et la Russie: l'OTAN joue les équilibristes

L’OTAN promet de nouvelles mesures pour garantir la sécurité de la Turquie. Depuis l’incident aérien avec la Russie, Ankara cherche des soutiens politiques et militaires. Alors ce mardi à Bruxelles, les ministres des Affaires étrangères de l’OTAN ont dû jouer les équilibristes. Assurer la stabilité de la région et la protection de la Turquie, membre de l’organisation transatlantique, sans prendre part au conflit qui l’oppose à Moscou.

“Nous allons travailler à plus de mesures pour assurer la sécurité de la Turquie”, assure Jens Stoltenberg, secrétaire général de l’OTAN. “Nous allons renforcer le soutien à nos partenaires afin d’augmenter leur capacité à se défendre eux-mêmes.”

Mais l’OTAN ne peut ignorer la présence militaire renforcée de la Russie en Méditerranée, dans une zone déjà très déstabilisée par la guerre en Syrie. L’organisation annonce des mesures pour répondre à la stratégie militaire russe et protéger les membres de l’Alliance.

“Nous tentons de voir comment développer et renforcer les moyens de dissuasion et continuer à adapter nos capacités militaire face à une Russie qui déploie des moyens militaires modernes et sophistiqués”, déclare Jens Stoltenberg.

“Selon une source à l’OTAN, ‘après l’annexion de la Crimée, la déstabilisation du Donbass et les activités menées en Syrie, la Russie n’est plus considérée comme un partenaire mais ce n’est pas non plus un ennemi”, rapporte Andrei Beketov, correspondant d’Euronews à Bruxelles. “L’OTAN doit donc décider comment s’accommoder de ce voisin à la fois grand et puissant’.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Echange d'informations: obstacle et solution dans la lutte anti-terrorisme