DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Grèce va demander l'aide européenne face à l'afflux de réfugiés


Le bureau de Bruxelles

La Grèce va demander l'aide européenne face à l'afflux de réfugiés

Le ministre grec chargé de l’Immigration, Ioannis Mouzalas, a confirmé à Euronews qu’il compte faire appel ce jeudi au mécanisme européen de protection civile. Ce dispositif permet à n’importe quel pays dans le monde de demander l’aide européenne en cas de situation d’urgence lorsque les moyens nationaux sont insuffisants. Ce soutien peut prendre la forme d’une assistance matérielle ou encore de l’envoi d‘équipes d’intervention ou d’experts.
Mais dans le même temps certains pays membres souhaiteraient suspendre la Grèce de l’espace Schengen. Ils reprocheraient au gouvernement grec son refus répété d’un appui de l’Union pour répondre à la crise migratoire.
Pour le premier vice-président de la Commission européenne, cette question dépasse en fait l’enjeu du contrôle des frontières. Selon Frans Timmermans, si les Européens n’agissent pas comme il faut, « les États membres commenceront à contrôler leurs frontières au sein de l’Union européenne. Ce serait un coup mortel pour Schengen ». Il craint ensuite pour le marché commun et la monnaie unique.
La Commission européenne semble aussi changer d’attitude à l‘égard d’Athènes. A l’issue d’un déplacement sur l‘île grecque de Lesbos, le Commissaire chargé de la Santé aurait décrit des scènes de chaos, une absence d’ambulance ou de soins d’urgences, et des nourrissons seraient morts d’hypothermie.
De son côté Athènes souhaite mettre un terme à ce jeu d’accusations et demande à tous les États membres d’agir dans un “esprit européen”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Incident aérien entre la Turquie et la Russie: l'OTAN joue les équilibristes