DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La tour qui veille sur l'Amazonie


science

La tour qui veille sur l'Amazonie

En partenariat avec

La forêt amazonienne a un impact extraordinaire sur la planète. Elle produit un tiers de l’oxygène.

Au coeur de cette forêt se dresse désormais un gigantesque mat de 325 mètres de haut… Objectif contrôler la qualité de l’air et ses variations chimiques. Une initiative conjointe entre l’Institut national brésilien de la recherche amazonienne et l’institut Max-Planck.

Jurgen Kesselmeier, coordinateur allemand du projet Atto : “La tour est principalement là pour détecter des gaz à effet de serre comme le CO2, le méthane, le protoxyde d’azote, et l’ozone. Des gaz qui réchauffent l’atmosphère et ces gaz sont échangés avec la surface, avec le sol. Et nous voulons en savoir plus sur la quantité de ces gaz qui s‘échappent de ce système, de la forêt et de ceux qui sont intégrés. Nous voulons comprendre comment fonctionnent cet échange.”

Toutes les données sont collectées par cette grande antenne. Elle doit pouvoir fonctionner une trentaine d’années. Ces données seront incorporées dans des modèles pour prédire le développement du climat et pourraient ainsi influencer les décisions et politiques environnementales.

Antonio Manzi, coordinateur brésilien : “D’ici deux ou trois décennies nous vérifierons les effets des changements climatiques comme la concentration de gaz carbonique dans l’atmosphère qui a augmenté et se développe encore, la température de la planète qui elle aussi s’accroit notamment ici.”

Cette tour de veille doit être entièrement opérationnelle début 2017. Son coût s‘élève à près de 9 millions d’euros.

Prochain article

science

La Chine et l'avenir climatique de la planète