DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

FIFA : nouvelles inculpations et suspensions


Sport

FIFA : nouvelles inculpations et suspensions

La FIFA est loin d’en avoir fini avec son affaire de corruption. Ce jeudi, une perquisition a eu lieu dans les bureaux de l’entreprise Media World à Miami. L’intervention au sein de cette société de marketing sportif était menée par le FBI.

La justice américaine a, par ailleurs, fait savoir que seize nouvelles inculpations ont eu lieu. Loretta Lynch, ministre américaine de la justice a précisé que ces “16 nouveaux suspects sont inculpés de racket organisé et d’autres infractions liées aux abus commis dans l’exercice de leurs fonctions”. Parmi les personnes visées il y a notamment Marco Polo Del Nero, président de la fédération de football brésilienne, lequel avait renoncé à son poste au sein du comité exécutif de la FIFA le 26 novembre sans expliquer pourquoi.

Le comité d‘éthique suspend deux dirigeants

La FIFA souhaite également obtenir l’extradition de Rafael Callejas, ancien président du Honduras et de la fédération hondurienne de football. Son compatriote Alfredo Hawit est également concerné. Ce dernier, patron de la Confédération de football d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes (CONCACAF) mais également de la fédération hondurienne de football, a d’ailleurs été suspendu de toutes actvités liées au football pendant 90 jours, tout comme le Paraguayen Juan Angel Napout, président de la Confédération d’Amérique du Sud (CONMEBOL).

Scandale en Argentine

De son côté, l’Argentine est également dans la tourmente. Ce jeudi avait lieu l‘élection du président de la Fédération de football. Les deux candidats ont récolté 38 voix, soit 76 au total. Problème, il n’y a que 75 électeurs… Le scrutin a donc été annulé.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

Sport

Gary Neville : "Quelle opportunité"