DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Fichage des passagers aériens : les Européens s'accordent enfin pour lutter contre le terrorisme


monde

Fichage des passagers aériens : les Européens s'accordent enfin pour lutter contre le terrorisme

Après les attentats de Paris, les Européens sont enfin tombés d’accord vendredi à Bruxelles : un registre des passagers aériens qui circulent en Europe va être créé. Il permettra de mieux tracer les itinéraires des voyageurs.
L’accord conclu entre les 28 Etats membres est censé répondre aux dernières réserves du Parlement européen, qui trouvait trop longue la période pendant laquelle les Etats voulaient pouvoir conserver les données passagers sans en “masquer” les aspects les plus sensibles. “Dans un esprit constructif, les Etats membres ont déclaré leur accord sur un délai de rétention de six mois”, comme le demandaient les eurodéputés, a expliqué M. Schneider après une réunion avec ses homologues des Etats membres de l’Union.

Les ministres de l’Intérieur européens ont aussi fait le point sur la crise migratoire. “Nous avons travaillé sur la réinstallation, les retours et la réadmission des réfugiés ainsi que sur la gestion des frontières extérieures, a déclaré Jean Asselborn, le ministre de l’intérieur luxembourgeois, au nom de la présidence du Conseil de l’UE. Mais de souligner : “je ne vous cacherai pas le fait qu’il y a encore des difficultés qui subsistent concernant la mise en œuvre de ces mesures”.

La Grèce est particulièrement visée. Athènes est régulièrement montrée du doigt pour sa mauvaise gestion des réfugiés. Vendredi, Français et Allemands sont remontés au créneau pour demander un renforcement des contrôles aux frontières extérieures de l’Union européenne sous l‘égide de l’agence Frontex. Message entendu : la Commission européenne doit justement présenter un plan le 15 décembre prochain.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

En Hongrie, l'usine de Santa Klaus a repris du service