DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Vatileaks 2": des proches du pape seront entendus comme témoins

Le numéro 2 du Vatican et d’autres prélats proches du pape seront entendus comme témoins dans le procès surnommé “Vatileaks 2”. Un tribunal du

Vous lisez:

"Vatileaks 2": des proches du pape seront entendus comme témoins

Taille du texte Aa Aa

Le numéro 2 du Vatican et d’autres prélats proches du pape seront entendus comme témoins dans le procès surnommé “Vatileaks 2”. Un tribunal du Vatican juge actuellement cinq personnes accusées d’avoir divulgué des documents confidentiels révélant des frasques financières au Saint-Siège. Une troisième audience s’est tenue ce lundi. Le tribunal a accepté de faire auditionner les cardinaux Pietro Parolin, secrétaire d’Etat et numéro deux du Saint-Siège, et Santos Abril y Castello, archiprêtre de la basilique Sainte-Marie Majeure, deux personnalités proches de François.

Parmi les accusés notamment, le prélat espagnol Lucio Angel Vallejo Balda et Francesca Chaouqui, consultante italienne en communication.

“Je n’ai donné aucun papier à personne, l‘évêque Balda l’a fait”, se défend-elle. “Ils me menacent comme si j‘étais une sorcière. Et au passage, ce sont eux qui ont inventé la chasse aux sorcières”.

Mme Chaouqui et Mgr Valda faisaient partie d’une Commission d’experts chargée de faire des propositions de réforme sur les finances du Vatican. Ce sont eux qui auraient donné des documents confidentiels à deux journalistes, également sur le banc des accusés. Gianluigi Nuzzi et Emiliano Fittipaldi sont les auteurs des livres “Chemin de croix” et “Avarizia”, qui dévoilent des malversations financières impliquant des reponsables de la Curie romaine.

Le pape François voulait que le jugement soit rendu avant le début du Jubilé de la Miséricorde, ce 8 décembre. Il n’en sera rien. Le procès s’annonce encore long. Il touche indirectement le chef de l’Eglise catholique engagé dans un réforme difficile de la Curie. Il a souligné sa volonté de continuer la lutte contre la corruption.