DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Biden veut faire "payer" la Russie pour son annexion de la Crimée

Ovation des députés ukrainiens pour Joseph Biden, invité à la tribune de la Rada, le parlement à Kiev. Le vice-président américain a menacé la Russie

Vous lisez:

Biden veut faire "payer" la Russie pour son annexion de la Crimée

Taille du texte Aa Aa

Ovation des députés ukrainiens pour Joseph Biden, invité à la tribune de la Rada, le parlement à Kiev. Le vice-président américain a menacé la Russie de lui faire payer davantage son “agression” contre l’Ukraine.

Le pays, depuis la chute de Ianoukovitch en février 2014, est le théâtre d’un conflit armé dans l’Est et le terrain d’une guerre d’influence entre Washington et Moscou.

“Aujourd’hui la Russie occupe le territoire souverain ukrainien. Laissez-moi être très clair : les Etats-Unis ne reconnaissent pas et ne reconnaîtront jamais la tentative russe d’annexer la Crimée. (…) Mais en même temps, il y a une bataille. Une bataille historique contre la corruption. L’Ukraine ne peut pas se permettre de faire perdre aux gens l’espoir”.

Joe Biden a aussi appelé les députés ukrainiens à réformer le pays et mettre la lutte contre la corruption au coeur de leurs débats. Le message a marqué les législateurs, à l’instar d’Anna Hopko, députée indépendante : “Il a mentionné les oligarques qui profitent du système judiciaire et ne paient pas d’impôts, il a aussi parlé des personnes corrompues au sein du gouvernement et du parlement, ces personnes qui pensent à leurs intérêts personnels avant l’intérêt du pays”.

“Les Etats-Unis n’accepteront pas l’annexion de la Crimée, a déclaré Yulia Timochenko, ancienne Première ministre. C‘était ça la partie la plus importante de la déclaration pour nous. nous avons l’espoir que la Crimée, dans un futur proche, nous revienne”.

A Kiev, Sergio Cantone :
“C’est donc un très fort soutien qui a été donné par les Etats-Unis à l’Ukraine dans son conflit avec la Russie, mais en même temps des efforts sont demandés au gouvernement et des réformes qui s’annoncent comme difficiles sont très fortement conseillées”.