DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'espoir d'une trêve à Homs, ville martyre de la guerre en Syrie


Syrie

L'espoir d'une trêve à Homs, ville martyre de la guerre en Syrie

Le gouverneur de la province et plusieurs milices rebelles négocient les termes de l’application d’un cessez-le-feu conclu la semaine dernière. Les insurgés seraient prêts à abandonner leurs positions dans le dernier district qu’ils contrôlent, celui d’Al-Waer.

“L’atmosphère internationale actuelle a contribué à la création des conditions qui ont mené à la réconciliation et ont permis d’accélérer l’application des accords”, estime le gouverneur de Homs, Talal Al-Barazi.

Une trêve qui interviendrait alors que plusieurs groupes d’opposants à Bachar al-Assad se rencontrent aujourd’hui à Ryad, en Arabie Saoudite. Des groupes qualifiés de modérés par l’Occident. L‘État islamique et le Front al-Nosra ne sont pas conviés mais d’autres milices islamistes sont présentes. Objectif, unifier les factions politiques et militaires, pour bâtir une plateforme commune en vue de discussions avec le régime de Damas.

Les organisations kurdes et les Forces démocratiques syriennes – une récente alliance de milices kurdes, arabes et chrétiennes – n’ont pas été invitées.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Régionales françaises : la gauche se "sacrifie" face au Front National, la droite en profite