Cet article n'est pas disponible depuis votre région

La Turquie peu disposée à retirer ses soldats d'Irak, malgré l'ultimatum

Access to the comments Discussion
Par Euronews
La Turquie peu disposée à retirer ses soldats d'Irak, malgré l'ultimatum

<p>La Turquie va-t-elle retirer ses troupes déployées dans le nord de l’Irak ? Le gouvernement irakien l’exige, et il a fixé un ultimatum dans ce sens.<br /> L’ultimatum, lancé dimanche, expire ce mardi. Et Bagdad menace de saisir le conseil de Sécurité de l’<span class="caps">ONU</span>, estimant que cette présence militaire constitue une atteinte à la souveraineté irakienne.</p> <p>>>> “Le déploiement de soldats turcs en Irak perçu comme un “acte hostile” par Bagdad “, article <a href="http://fr.euronews.com/2015/12/05/le-deploiement-de-soldats-turcs-en-irak-percu-comme-un-acte-hostile-par-bagdad/">à lire ici</a></p> <p>Mais apparemment, les autorités turques n’ont pas l’intention d’obtempérer.<br /> Numan Kurtulmuş est le vice-Premier ministre turc. Il s’est exprimé ce lundi soir, lors d’une conférence de presse après la réunion du Conseil des ministres.</p> <p>“<em>La Turquie est présente en Irak pour former les militaires à la lutte anti-terroriste. Manifestement, c’est devenu un sujet très sensible pour le gouvernement irakien. Mais notre Premier ministre va écrire à son homologue, et les ministres de nos deux pays vont se rencontrer pour en parler. Je pense qu’alors, le gouvernement irakien changera de position.</em>“</p> <p>Depuis l’an dernier, des soldats turcs sont déployés dans la région de Mossoul dans le nord de l’Irak. <br /> Ankara affirme que ses troupes servent à protéger les conseillers militaires turcs qui entraînent des volontaires irakiens engagés contre le groupe Etat islamique.<br /> Et la Turquie d’assurer que l’envoi de militaires ces derniers jours constitue une rotation des effectifs et non le préalable à une opération militaire en Irak.</p> <p>- avec agences</p>