Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Fête des lumières épurée à Lyon en hommage aux victimes des attentats du 13 novembre

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Fête des lumières épurée à Lyon en hommage aux victimes des attentats du 13 novembre

<p>L‘événement qui devait durer quatre jours avec plusieurs de dizaines d’installations à travers la ville, a été annulé pour laisser place aux lumignons que les habitants allument traditionnellement à leur fenêtre le 8 décembre.</p> <blockquote class="twitter-tweet" lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr"><a href="https://twitter.com/hashtag/Lyon?src=hash">#Lyon</a> Hommage aux victimes des attentats de <a href="https://twitter.com/hashtag/Paris?src=hash">#Paris</a> au lieu de la <a href="https://twitter.com/hashtag/FeteDesLumieres?src=hash">#FeteDesLumieres</a> annulée (<span class="caps">AFP</span>) <a href="https://t.co/q9dNRjD5H0">pic.twitter.com/q9dNRjD5H0</a></p>— Breaking3zero (@Breaking3zero) <a href="https://twitter.com/Breaking3zero/status/674346095175032832">8 Décembre 2015</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Une seule œuvre a été retenue, “Regards” de Daniel Knipper. L’artiste a décidé d’ajouter les prénoms des 130 victimes des attaques de Paris et Saint Denis à son installation. Des prénoms qu’il a fait défiler sur le quai des Célestins. Explications de l’auteur : “les prénoms touchent beaucoup plus chacun d’entre nous que nom et prénom. Quand je les ai écrits à la main pour les reproduire sur ces bâtiments, j’ai retrouvé les prénoms de mes enfants, des prénoms d’amis, etc. C‘était très fort.”</p> <p>200 000 lumignons ont été distribués par la ville de Lyon et vendus par des bénévoles. Les bénéfices seront reversés, pour moitié, à des associations de victimes du terrorisme.</p> <blockquote class="twitter-tweet" lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Les hommages se multiplient et les fenêtres s'illuminent, ambiance familiale et poétique. <a href="https://twitter.com/hashtag/8decembre?src=hash">#8decembre</a> <a href="https://t.co/SMTcY2FSfo">pic.twitter.com/SMTcY2FSfo</a></p>— Ville de Lyon (@villedelyon) <a href="https://twitter.com/villedelyon/status/674306416266604544">8 Décembre 2015</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>“La fête des lumières a été annulée, mais les gens sont tout de même descendus dans la rue. Le 8 décembre est un jour important pour les Lyonnais, mais il a rarement été aussi émouvant que cette année. Les bougies sont un symbole de solidarité qui unit la population à la nuit tombée”, conclut notre journaliste Anja Bencze.</p>