DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Greifswald : l'autre réacteur à fusion

Vous lisez:

Greifswald : l'autre réacteur à fusion

Taille du texte Aa Aa

Les chercheurs de l’Institut de recherche Max Planck de physique des plasmas à Greifswald en Allemagne travaillent actuellement sur un réacteur de

Les chercheurs de l’Institut de recherche Max Planck de physique des plasmas à Greifswald en Allemagne travaillent actuellement sur un réacteur de fusion nucléaire d’un nouveau type.
Wendelstein 7-X est un prototype de réacteur à fusion du type stellarator dont la construction s’est achevée en 2015. L’objectif c’est ici de créer une ressource d‘énergie inépuisable sans création de déchets…

Thomas Klinger, directeur scientifique du projet Wendelstein 7-X : “Une centrale nucléaire, une centrale à fission affronte un problème de déchets. Elle crée des déchets, des déchets nucléaires qui doivent être stockés pendant des dizaines de milliers d’années. Avec la fusion on n’a pas ce type de problème.”

Ce type de réacteur fonctionne en utilisant deux sortes d’atomes d’hydrogène. Les chercheurs retirent les électrons de leurs atomes hôtes formant ainsi ce qui est décrit comme un plasma ion qui peut libérer d’importante quantités d‘énergie. Seul bémol… il faudra encore attendre des décennies pour voir ce réacteur opérationnel.

Thomas Klinger, directeur scientifique du projet Wendelstein 7-X : “On est en présence d’une science préventive. C’est comme le fait de planter des arbres. Si on ne plante pas nos arbres maintenant alors on n’en aura plus dans une centaine d’années. On doit prévoir.”

La technologie utilisée ici est différente de celle de Cadarache dans le sud de la France et du projet Iter. Même si les deux travaillent sur la fusion qui n’est rien d’autre que la réaction nucléaire qui alimente le soleil et les étoiles. Potentiellement une source d‘énergie quasiment inépuisable et d’un faible impact sur l’environnement.