Cet article n'est pas disponible depuis votre région

L'opposition syrienne prête à négocier avec Bachar al-Assad

Access to the comments Discussion
Par Cecile Mathy  avec Agences
L'opposition syrienne prête à négocier avec Bachar al-Assad

<p>Les principaux groupes de l’opposition syrienne ont annoncé ce jeudi être prêts à négocier avec le régime de Bachar al-Assad, au terme de deux jours de réunion à Ryad, en Arabie Saoudite. </p> <p>Ahrar al-Cham, un groupe rebelle islamiste, a participé à cette conférence puis dit s‘être retiré des discussions. D’après d’autres rebelles, le groupe serait ensuite revenu à la conférence. </p> <p><strong>Bachar al-Assad doit quitter le pouvoir</strong></p> <p>Quoi qu’il en soit, l’opposition syrienne est donc revenue sur son refus de négocier avec le régime. Elle exige cependant que Bachar al-Assad quitte le pouvoir dès que la période de transition politique entrera en vigueur. </p> <p><strong>Retrait des rebelles de Homs</strong></p> <p>Mercredi, les rebelles syriens avaient déjà accepté mercredi de se retirer d’Homs, et de laisser le dernier quartier sous leur contrôle aux mains des troupes de Bachar al-Assad.</p> <p>Cet accord est <em>“une étape-clé pour pouvoir débuter des négociations politiques début janvier avec le régime. Il était très important de passer ce premier cap”</em>, a estimé John Kirby, le porte-parole du département d’Etat américain. </p> <p><strong>Les Kurdes absents à Ryad</strong></p> <p>Deux autres réunions d’opposants ont eu lieu cette semaine en Syrie, notamment entre les groupes Kurdes qui n‘étaient pas conviés à la réunion de Ryad.</p> <p>Pendant ce temps-là sur le terrain, les bombardements continuent. D’après les auteurs de vidéos amateurs publiées sur internet, les dégâts à Alep auraient été causés par l’aviation russe. </p> <p>Depuis quatre ans, plus de 250 000 personnes sont mortes en Syrie.</p>