DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Gravity : la relève du ski alpin éclipse (un peu) Hirscher


gravity

Gravity : la relève du ski alpin éclipse (un peu) Hirscher

Vincent Ménard : Bonjour et bienvenue dans Gravity. Killy, Klammer, Stenmark, Zürbriggen, Girardelli, Kjus, Maier et Miller : les plus grands skieurs ont inscrit leur nom au palmarès du Critérium de la première neige créé à Val d’Isère il y a 60 ans. Henrik Kristoffersen rejoint cette liste en remportant le premier slalom de la saison.

Kristoffersen deviendra grand

A tout juste 21 ans, Henrik Kristoffersen confirme sur la neige française qu’il est bien l’un des plus grands espoirs du ski mondial, en remportant la 5ème épreuve de coupe du monde de sa jeune carrière, la 4ème en slalom, discipline dans laquelle il a décroché le bronze olympique l’an dernier à Sotchi.

Sous le soleil, et sur le peu de neige de la Face de Bellevarde, le jeune Norvégien, auteur du meilleur chrono de la 1ère manche, réalise une 2nde manche impeccable, pour s’imposer avec plus d’une seconde d’avance sur Marcel Hirscher, l’empêchant par la même occasion de signer sa 4ème victoire de suite sur le circuit.

L’Autrichien lâche en effet un peu de leste ce dimanche, terminant seulement 8ème lors de la 1ère manche. Mais il parvient tout de même à se hisser une nouvelle fois sur le podium. La petite fusée de Salzbourg (1m73 pour 75 kilos) conforte sa 1ère place au classement général prise hier lors de son succès en géant.

C’est l’Allemand Felix Neureuther qui signe le troisième temps. Ce spécialiste des épreuves techniques termine comme hier derrière le patron autrichien, et pointe à la troisième place du classement général. Le premier Français Julien Lizeroux se classe 5ème de l‘épreuve.

Hirscher vers un 5ème globe historique

Marcel Hirscher a profité de son week-end en Savoie – et de l’absence d’Aksel Lund Svindal – pour prendre les commandes de la Coupe du monde. Notre expert Franck Piccard imagine bien l’Autrichien gagner son cinquième globe de cristal d’affilée.

Franck Piccard : “Je ne vois pas qui peut l’empêcher, à part lui-même s’il commence à limiter ses ambitions, mais ce n’est pas ce genre d’homme à priori. Il sera encore là cet hiver effectivement dans toutes les disciplines jusqu’au super-G. Il est capable d’aller très vite évidemment avec une technique qui nous a impressionné d’année en année, une technique faite de vivacité, de puissance physique et d’intensité extrême. Il est capable de se livrer à 100% dans un slalom, dans un géant, sans grande retenue finalement, donc il n’y a rien qui peut l’arrêter dans ces moments-là”.

Sans Shriffin, Vlhova crée la surprise

Sans la patronne du slalom, Mikaela Shiffrin, blessée au genou droit et rentrée précipitamment aux Etats-Unis pour y passer des examens, on se disait bien que la course d’Are serait très ouverte. Mais on ne pouvait pas prévoir pour autant la victoire de Petra Vlhova.

La jeune Slovaque de 20 ans Petra Vlhova a complètement dominé les débats sur la piste suédoise. Elle remporte les deux manches entre les piquets pour celébrer sa première victoire en coupe du monde, et même son premier podium. Un podium sur lequel on attendait la spécialiste américaine Mikaela Shriffin, victime d’une chute à l’entraînement la veille. Elle souffrirait d’une entorse ligamentaire du genou droit.

L’argent revient à une skieuse locale : la Suédoise Frida Hansdotter. La Norvégienne Nina Loeseth signe le troisième temps. Au classement général, après 10 épreuves, l’Américaine Lindsey Vonn reste en tête devant Frida Hansdotter. Mikaela Shiffrin, toujours dans l’attente des analyses complètes, complète le top 3. Prochain rendez-vous à Val d’Isère dès vendredi.

L’inégalée Anja Pärson

Äre, c’est là, devant son public, qu’Anja Pärson a vécu la plus belle quinzaine de sa carrière en février 2007. La Suédoise y a décroché trois titres de championne du monde.

Janica Kostelic partie à la retraite, Anja Pärson a le champ libre pour les Mondiaux d’Are. Première épreuve et premier titre en super-G devant celle qui ne s’appelle pas encore Lindsey Vonn mais Lindsey Kildow. Dans la foulée, elle remporte le super-combiné aux dépens de Julia Mancuso et la descente encore devant Lindsey Kildow. Il s’en faudra ensuite de 16 centièmes de seconde pour qu’elle gagne la médaille d’or du slalom. Peu importe, à ce jour, Anja Pärson reste la seule skieuse qui au cours de sa carrière a été sacrée championne du monde dans les 5 disciplines.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

gravity

Gravity : triplé de Vonn, doublé d'Hirscher