DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

European Film Awards : les lauréats


cinema

European Film Awards : les lauréats

En partenariat avec

Tapis rouge à Berlin pour la remise des prix de la 28ème cérémonie des European film awards, autrement dit les Oscars européens. Et des stars sur ce même tapis avec Christoph Waltz , Michael Caine ou encore Charlotte Rampling.

Du glamour donc mais aussi des inquiétudes quant à une actualité toujours chargée et dont le traitement est souvent anxiogène.

Wim Wenders, président de l’académie des European film awards : “Je pense que l’Europe est en train de passer un gigantesque test. La politique nous montre constamment ce qui nous divise. Le cinéma lui nous montre constamment ce qui doit nous rassembler. C’est aussi en partie la mission du cinéma européen.”

Michael Caine a reçu une récompense d’honneur pour l’ensemble de sa carrière mais aussi le prix du meilleur acteur pour son rôle dans Youth de Paolo Sorrentino.

Michael Caine : “Dans le cinéma, il ne faut pas essayer d‘être drôle. Il faut être réel parce qu’on doit être une personne réelle qui fait des choses drôles et non pas un comique qui essaye d‘être drôle.”

Paolo Sorrentino a eu lui le prix du meilleur réalisateur et du meilleur film : “Merci beaucoup c’est un grand honneur, merci à l’académie que j’ai oublié de remercier.”

L’académie (et le public d’ailleurs) ont été sensibles à l’histoire de Fred et Mick, deux vieux amis approchant les quatre-vingts ans, et qui profitent de leurs vacances dans un bel hôtel au pied des Alpes.

Dans le film “45 ans” Kate et Geoff Mercer sont sur le point d’organiser une grande fête pour leur 45e anniversaire de mariage. Pendant ces préparatifs, une lettre bouleverse la vie du couple : le corps du premier grand amour de Geoff, disparue 50 ans auparavant dans les glaces des Alpes, vient d‘être retrouvé…

Pour ce rôle dans ce film Charlotte Rampling a reçu le prix de la meilleure actrice européenne mais aussi un prix pour l’ensemble de sa carrière. Il lui a été remis par François Ozon avec qui elle a souvent travaillé.

“Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l’existence”, ce film suédois avait retenu notre attention dans notre émission de critique Cinéma Box. Il repart des EFA avec le prix de la meilleure comédie pour un film à la fois drôle, sinistre, macabre, anachronique et déjanté.

Un film réalisé par Roy Andersson : “Je suis un homme heureux. Ce prix a de la valeur, un prix pour une comédie, parce que j’ai eu le lion d’or à Venise et donc ce prix souligne un autre aspect de mon travail.”

Le prix Fipresci, c’est à dire de la Fédération internationale de la presse cinématographique, a été remis lui à Mustang, film turc réalisé par Deniz Gamze Ergüven dont c‘était là le premier film.

Dans un village reculé de Turquie, Lale et ses quatre sœurs rentrent de l’école en jouant avec des garçons et déclenchent un scandale aux conséquences inattendues.

Deniz Gamze Ergüven : “On est dans quelque chose qui est raconté à la manière d’un conte, enfin toutes les ressources d’une certain poésie pour s’éloigner de cette réalité là, donc c’est plus une espèce de résonance émotionnelle d’une certaine réalité sociale.”

L’acteur autrichien Christoph Waltz, à l’affiche récemment du dernier James Bond, “Spectre”, a quant à lui été récompensé pour sa contribution au cinéma mondial.

Christoph Waltz : “Heureusement il n’y a pas de cinéma européen global. Parfois il est fabriqué artificiellement pour obtenir des financements mais il n’a pas d‘âme car en fin de compte nous sommes tous fiers d‘être européens et d‘être les enfants de notre propre culture qui nous entoure.”

Wolfgang Spindler, Euronews : “Cette année à l’heure des remises c’est une génération établie du cinéma européen qui a été récompensée. La jeune génération des réalisateurs et des acteurs n’a pas reçu beaucoup d’attentions lors des remises des prix des Europeans films award. “

Le choix de la rédaction

Prochain article

cinema

Nanni Moretti, sa mère, et nous