DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Scepticisme autour du projet de gardes-frontières européens

La Commission européenne doit présenter sa proposition de création d’un corps européen de gardes-frontières. L’institution souhaiterait pouvoir

Vous lisez:

Scepticisme autour du projet de gardes-frontières européens

Taille du texte Aa Aa

La Commission européenne doit présenter sa proposition de création d’un corps européen de gardes-frontières. L’institution souhaiterait pouvoir imposer l’intervention de ce dispositif en cas de défaillance d’un État membre dans le contrôle de ses frontières extérieures. Mais certains pays ne veulent pas d’un tel mécanisme qui remettrait en cause leur souveraineté nationale.
Pour le ministre hongrois des Affaires étrangères ce projet va trop loin. « Je ne crois pas que cela soit vraiment pertinent d’avoir une nouvelle législation qui imposerait contre la volonté d’un État membre des mesures qui toucheraient à la surveillance de ses frontières », précise Péter Szijjártó.
L’arrivée massive de demandeurs d’asile soulève de nombreuses questions au sein de l’Union sur la libre circulation des citoyens. Derrière ce projet, la Commission veut donc répondre aux inquiétudes des gouvernements et protéger dans le même temps l’espace Schengen.