DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Espagne : obsèques nationales pour les policiers tués dans un attentat à Kaboul

L’Espagne a organisé les funérailles des deux policiers tués dans un attentat suicide à l’ambassade d’Espagne à Kaboul vendredi 12 décembre. Le roi

Vous lisez:

Espagne : obsèques nationales pour les policiers tués dans un attentat à Kaboul

Taille du texte Aa Aa

L’Espagne a organisé les funérailles des deux policiers tués dans un attentat suicide à l’ambassade d’Espagne à Kaboul vendredi 12 décembre. Le roi d’Espagne Felipe VI et la reine Letizia, ont expriméé leurs condoléances.

Agés de 48 et 45 ans, les deux policiers sont morts les armes à la main. L’un d’eux aurait été directement attaqué dans sa chambre, par un terroriste.

Cet attentat est survenu à moins de dix jours des législatives du 20 décembre en Espagne et au moment où le gouvernement afghan tentait de ramener les insurgés à la table des négociations pour des pourparlers de paix afin de mettre un terme à 14 ans de conflit.

Il a fait suite à une offensive de 27 heures des insurgés cette semaine contre l’aéroport de Kandahar, plus importantes installations militaires du sud de l’Afghanistan, qui a fait au moins 50 morts. L’attaque de Kaboul a en outre été déclenchée au lendemain de la démission du chef du renseignement afghan Rahmatullah Nabil, opposé au rapprochement avec le Pakistan entamé par le président Ashraf Ghani pour relancer les pourparlers de paix avec les talibans.

Le chef de l’Etat afghan s’est fortement impliqué pour faire accepter sa politique d’ouverture vers Islamabad, qui dispose toujours d’une considérable influence sur la rébellion talibane après avoir favorisé son émergence dans les années 1990. Mais la démission de M. Nabil met en lumière les réticences auxquelles se heurte M. Ghani dans son propre pays.