DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un prix Sakharov sans son lauréat


Le bureau de Bruxelles

Un prix Sakharov sans son lauréat

Le Parlement européen remet à Strasbourg son prix Sakharov au blogueur saoudien Raif Badawi. Mais le lauréat est actuellement en prison condamné à 10 ans d’incarcération et à 1 000 coups de fouets pour “insulte à l’islam”. La première série de flagellation en janvier dernier avait alors entraîné l’indignation de la communauté internationale. Le jeune homme de 31 ans animait un site internet sur lequel il critiquait les autorités religieuses de son pays.
C’est donc sa femme exilée au Canada qui recevra cette récompense. Ensaf Haidar espère « que ce prix sera une porte de sortie vers la liberté pour Raif, qu’il lui procurera la liberté et qu’il lui apportera un soutien moral comme ce fut le cas pour moi et nos enfants ».
Immédiatement après l’annonce du lauréat du prix Sakharov 2015, le président du Parlement européen avait demandé au roi d’Arabie Saoudite de libérer Raif Badawi. Une demande restée lettre morte.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Face à la crise migratoire la Hongrie estime avoir pris les bonnes décisions