DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La hausse des taux directeurs de la FED pour les nuls

Vous lisez:

La hausse des taux directeurs de la FED pour les nuls

Taille du texte Aa Aa

Réunie depuis hier, la banque centrale américaine, la Réserve Fédérale (FED) devrait annoncer aujourd’hui la hausse de ses taux directeurs pour la première fois depuis 2006. En 2006, un an avant que ne sorte le premier iPhone ! Une éternité…

Mais qu’est ce que ces taux directeurs ?

Ramené à sa plus simple définition, le taux directeur d’une banque centrale correspond au prix auquel les banques privées peuvent emprunter de l’argent à la banque centrale d’un pays ou entres elles.

Les banques centrales proposent en fait trois taux directeurs aux banques pour gérer leur besoin d’argent :

  • pour des emprunts sur une semaine, appelé taux de refinancement
  • pour des emprunts au jour le jour
  • pour les dépôts au jour le jour des banques auprès de la banque centrale

Les trois taux vont-ils augmenter ?

Pour l’heure, la FED envisage la hausse du taux de refinancement.

De combien est-il aujourd’hui ce taux et à combien la FED envisage-t-elle de le faire passer ?

Le taux de refinancement est actuellement proche de zéro, et ce depuis 2008. C’est-à-dire que les banques peuvent emprunter de l’argent sans payer quasiment aucun intérêt.
La FED envisagerait d’augmenter son taux de 0.25% puis de le faire évoluer progressivement durant l’année 2016 pour atteindre 3%.

Mais repartons de la base, qu’est-ce que c’est les taux et les intérêts ?

Les intérêts c’est l’argent que vous facture une banque lorsque vous lui demandez de vous prêter de l’argent que vous n’avez pas.
Le taux c’est le prix de ces intérêts. Voyez plutôt :

Taux J’emprunte Je rembourse Le coût de mon emprunt
0% 1 000 € 1 000 € 0 €
0,25% 1 000 € 1002,50 € 2,50 €
3% 1 000 € 1 030 € 30 €

Et donc en quoi les taux directeurs de la FED me concernent-ils ?

Comme tout commerce, les banques cherchent à faire des profits en revendant plus cher quelque chose qu’elles achètent moins cher.
Actuellement elles “achètent” de l’argent pour quasiment rien. Et elles le revendent pour pas très cher.

Ce qu’elles nous vendent ce sont des crédits : des crédits aux entreprises, des crédits voiture, des crédits à la consommation, crédits étudiants (très nombreux aux Etats-Unis) des crédits immobiliers, des crédits à taux variable, des crédits à taux fixe…

Les Américains verront donc petit à petit le taux de leur(s) crédit(s) augmenter, plus ou moins vite selon le type de crédit.
En Europe, les premiers impactés devraient être les Britanniques ; on s’attend à ce que la banque centrale anglaise suive le choix de la FED.
La Banque Centrale européenne (BCE) ne semble pas prédisposée à faire de même dans l’immédiat.

Et pourquoi la FED fait-elle cela ? L’argent pas cher c’est plutôt bien pour tout le monde, non ?

La FED avait baissé ses taux directeurs à des taux historiquement bas, proches de 0%, suite à la crise économique de 2008 afin de refinancer les banques (pas suffisant pour Lehman Brothers qui a fait faillite) et de relancer l‘économie par la consommation.

Mais de l’argent si facile crée aussi des problèmes :

  • cela créée des bulles spéculatives qui risquent d’entraîner une nouvelle crise
  • si une bulle spéculative éclate alors que les taux directeurs sont bas, la banque centrale n’a plus de levier pour agir
  • cela met plus d’argent en circulation et peut finir par générer de l’inflation : les prix augmentent ce qui risque de ralentir la consommation et donc l‘économie. La FED voudrait pouvoir limiter cette inflation à 2%.
  • lorsque les taux sont ultra-bas les intérêts d‘épargne le sont aussi et ne rapportent donc rien aux épargnants ; une hausse est donc plutôt une bonne nouvelle pour eux

Pourquoi la FED choisit-elle de faire cela maintenant ?

La FED choisit d’augmenter son taux directeur maintenant car l‘économie américaine semble avoir repris : la croissance est continue depuis sept ans, le chômage baisse.
Janet Yellen, directrice de la FED, s’est récemment félicitée d’une croissance “modérée” de l‘économie américaine accompagnée de “risques équilibrés”. Elle a donc indiqué que “beaucoup” de membres de la FED estimaient qu’il était temps de relever les taux.

Tout le monde n’est pas d’accord et certains préféreraient que la croissance de l‘économie soit encore consolidée avant que les taux soient réhaussés.

En tout cas, Wall Street et les marchés financiers attendent avec impatience que cette décision soit enfin prise après des mois d’annonce sans cesse repoussée. Et les marchés financiers n’aiment pas l’indécision…