DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Crime de guerre : peine fortement allégée pour l'ancien dignitaire communiste hongrois


Hongrie

Crime de guerre : peine fortement allégée pour l'ancien dignitaire communiste hongrois

La clémence de la justice pour Béla Biszku. A 94 ans,
l’ex-dignitaire communiste hongrois, condamné pour crime de guerre, a vu sa peine fortement allégée jeudi, à l’issue d’un nouveau procès. L’ancien ministre de l’Intérieur écope finalement de deux an et demi de prison avec sursis et trois ans de mise à l‘épreuve. Biszku avait participé à la répression de l’insurection de Budapest de 1956. Il était plus particulièrement mis en cause pour la mort d’une cinquantaine de Hongrois abattus par les forces de l’ordre.
Premier dirigeant communiste inculpé depuis la chute du communisme en 1990, Béla Biszku avait été mis en examen en 2012 après que le gouvernement conservateur de Viktor Orbán a modifié la législation en 2011 pour que les personnes soupçonnées d’avoir participé aux représailles de 1956 puissent être traduites en justice.
L’insurrection de Budapest avait été écrasée le 4 novembre par les chars soviétiques. La répression avait fait 2.000 morts et entraîné l’exil de 200.000 Hongrois. Plus de 300 personnes avaient été exécutées et 20.000 emprisonnées dans les représailles organisées par le régime hongrois.

Le parquet avait requis la prison à vie contre Béla Biszku.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

2015 : une année exceptionnellement chaude (agence US)