DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Jeremy Corbyn veut faire campagne pour l'UE « plus sociale »

Réunis pour le dernier sommet européen de l’année, les chefs d’Etat et de gouvernement doivent évoquer l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union européenne.

Vous lisez:

Jeremy Corbyn veut faire campagne pour l'UE « plus sociale »

Taille du texte Aa Aa

Réunis pour le dernier sommet européen de l’année, les chefs d’Etat et de gouvernement doivent évoquer l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union européenne. Euronews a interrogé le dirigeant du Parti travailliste britannique, Jeremy Corbyn.

Euronews
« Pourquoi souhaitez-vous voir votre pays rester membre de l’Union européenne alors que vous l’avez qualifiée de non-démocratique par le passé? »
 
Jeremy Corbyn:
« Je veux voir une Europe plus démocratique, une Europe socialement plus juste, une Europe plus équitable mais je ne crois pas que nous y parviendrons en la quittant. Lors du congrès de notre parti nous avons voté pour rester dans l’Union européenne mais que nous devrions faire campagne en faveur d’une Europe plus sociale. »
 
Euronews:
« David Cameron veut aussi voir le Royaume-Uni rester au sein de l’Union, il veut juste une autre relation politique. Quel serait l’impact pour votre pays? »
 
Jeremy Corbyn :
« Je ne suis pas sûr de ce qu’il veut atteindre. Parce que derrière tout cela, ce n’est pas en fait à propos des négociations qu’il mène ici, c’est à propos des querelles au sein de Parti conservateur, de ce grand nombre de personnes qui ne veut pas faire partie de l’Union européenne, qui ne veut rien avoir à faire avec l’Europe. De plus l’aile du Parti conservateur qui ne veut pas quitter l’Europe veut avant tout un marché européen libre, plutôt qu’une Europe de la justice sociale. »
 
Euronews:
« Vous parlez d’une Europe sociale, mais en ce moment à Berlin, à Paris et dans d’autres capitales, l’Europe est davantage perçue comme un marché libre. Qu’est-ce qui vous fait penser qu’un Royaume-Uni dirigé par Jeremy Corbyn pourrait changer la direction? »
 
Jeremy Corbyn:
« Nous pensons que l’austérité est un choix politique, pas un choix économique. Si l’Union européenne veut réussir elle ne doit pas poursuivre dans la voie de l’appauvrissement des plus faibles dans les pays les moins riches d’Europe. »
 
Euronews:
« Abordons la question des réfugiés. Que pensez-vous de la réponse européenne à ce problème? »
 
Jeremy Corbyn :
« Les personnes désespérées, qui fuient la guerre et les désastres, devraient être réparties à travers l’Europe. Je pense qu’il faut féliciter l’Allemagne pour le nombre de réfugiés qu’elle est prête à accueillir. Et mon propre pays qui ne participe pas au système européen évoque à la place l’arrivée de 20 000 demandeurs d’asile basés dans des camps de réfugiés au Liban et en Jordanie. »
 
Euronews:
« Pensez-vous que votre pays devrait participer à ce dispositif de répartition obligatoire des réfugiés entre les États membres? »
 
Jeremy Corbyn :
« Oui je le pense et je l’ai dit clairement à plusieurs occasions au Parlement. C’est une crise qui touche des gens ordinaires. Ces gens ordinaires méritent notre aide et le soutien humanitaire de nous tous. »
 
Euronews:
« Une dernière question pour finir. Quelle est votre vision de l’Europe? »
 
Jeremy Corbyn :
« Nous ne pouvons permettre que la vie de chacun soit dominée par des économies libérales. Il doit y avoir quelque chose de différent. C’est le plein emploi, c’est la solidarité sociale, c’est une politique pour les jeunes, ce sont des conditions de travail décentes à travers tout le continent. »