DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Législatives espagnoles : le Parti populaire perd sa majorité, percée de Podemos

Live

monde

Législatives espagnoles : le Parti populaire perd sa majorité, percée de Podemos

Les conservateurs arrivent en tête des législatives en Espagne. Toutefois, crédité de près de 7.2 millions de voix et de 123 sièges, le Parti populaire perd environ 60 sièges par rapport à 2011, ainsi que sa majorité absolue à la chambre basse du Parlement.

Le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) obtient quant à lui 90 sièges et réalise le plus mauvais score de son histoire.
Un sérieux revers pour le parti d’opposition, talonné par le parti anti-austérité Podemos. Né du mouvement des Indignés, il devance le parti du centre Ciudadanos et s’impose comme troisième force politique du pays avec 21.7% des voix et 69 sièges à la chambre basse du Parlement.
Le leader de Podemos, Pablo Iglesias, un professeur de science politique âgé de 37 ans,s’est réjouit de la fin du bipartisme en Espagne et a acclamé, tout sourire, “le début d’une nouvelle ère politique”.

Il a également affiché son enthousiasme. Albert Rivera, chef de Ciudadanos, qui réalise un score en deça des prédictions des sondages (40 sièges), a prévenu : “ le “Parti des citoyens” jouera un rôle clé dans la formation d’un gouvernement en Espagne.”

Les conservateurs et les socialistes, qui totalisaient un peu plus de 73% des suffrages lors des législatives de 2011, obtiennent aujourd’hui environ 50% des voix. Plus d’un électeur espagnol sur 3 a choisi l’alternative en votant pour Podemos ou Ciudadanos.

A l’issue de ces résultats, le suspense lié au scrutin n’est pas pour autant levé. L’heure est aux tractations, en vue de former une coalition.

Plus de 36 millions d’Espagnols étaient appelés à choisir leurs représentants ce dimanche (350 députés et 208 sénateurs). 40 ans après la fin du franquisme s‘élèvent de nombreuses voix contre le bipartisme et le système politique traditionnel.
Sur fond d’austérité, de chômage ou de scandales de corruption ont émergé Podemos et Ciudadanos; des partis, qui, s’ils ne se réclament pas du même bord sur l‘échiquier politique, se revendiquent pro-européens, dénoncent la corruption et défendent une autre façon de faire de la politique, en misant davantage sur la transparence et la participation des citoyens.

Voici la répartition des sièges selon les résultats partiels des législatives en Espagne :

Suivez les résultats de ce scrutin sur Euronews.

      Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

      Prochain article

      monde

      Viol collectif en Inde : la libération d'un agresseur choque le pays