DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Alerte à la pollution atmosphérique dans plusieurs villes italiennes


Italie

Alerte à la pollution atmosphérique dans plusieurs villes italiennes

A Rome, lundi et mardi, un système de circulation alternée entre les véhicules aux plaques terminant par des numéros pairs et impairs a été imposé.

La situation est particulièrement critique dans le Nord, à cause de l’absence de pluie depuis deux mois.

“L’estimation dont nous disposons pour cet hiver est une période caractérisée par des températures douces et de faibles précipitations”, explique le climatologue Massimiliano Pasqui.

A Milan, la capitale économique et industrielle, la circulation a aussi été limitée dans le centre-ville. Seuls les résidents ont le droit d’utiliser leur voiture.

D’après la législation européenne, le seuil de microparticules dans l’air supérieur à 50 microgrammes par mètre cube ne peut être dépassé plus de 35 jours par an. Milan, Turin, Naples et Rome ont largement dépassé cette limite.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Allemagne : le nombre d'expulsions a presque doublé en 2015