DERNIERE MINUTE

Située en Cisjordanie occupée, la ville de naissance du Christ, selon la tradition biblique, est sous haute sécurité. Sur fond de regain de violence entre Israéliens et Palestiniens, les touristes se font rares. Venu de Belgique, cette femme se dit malgré tout heureuse d‘être là, “c’est très spécial d‘être ici le jour de Noël, c’est formidable”.
Mais cette année, le secteur palestinien du tourisme fait grise mine. Les craintes liées à la sécurité ont entrainé de nombreuses annulations de séjour. La fréquentation de la ville est également affectée par la construction du Mur de séparation qui coupe Bethléem de Jérusalem.

“C’est le lieu de naissance du Prince de la paix, et c’est ce que nous voulons la paix”, affirme Rula Maaya, la ministre du tourisme palestinien, “et notre message au monde, est un message de paix, tout ce que nous voulons pour Noël c’est la justice”.

Cette année, en outre les autorités palestiniennes et notamment la municipalité de Bethléem ont drastiquement réduit les festivités.