DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Inondations au Royaume-Uni : les dégâts se chiffrent en milliards d'euros


monde

Inondations au Royaume-Uni : les dégâts se chiffrent en milliards d'euros

Les eaux, commencent à se retirer de la ville de York, au nord du Royaume-Uni : un reflux très lent, qui laisse surtout apparaître un spectacle de désolation.

Près de 500 bâtiments ont été inondés dans la ville. Ceux qui reviennent chez eux pour la première fois, découvrent les dégâts, avec la colère qui succède à la stupéfaction, comme cet habitant : “Nous n‘étions pas là, mais selon nos voisins, personne n’est venu ici, dans la rue pour dire que c‘était urgent, il n’y avait pas de sirènes ou de haut-parleur. Les politiciens insistent sur le travail merveilleux de nos soldats, pour faire oublier le fait qu’ils ont fait des choix financiers qui ont provoqué cette situation, ils se cachent, comme toujours.”

Les autorités, elles, défendent leurs interventions. 500 militaires ont été déployés, et deux fois plus sont prêts à intervenir si besoin.

Rory Stewart, secrétaire d’Etat à l’Environnement et aux affaires rurales: “C’est la priorité pour tout le monde. L’armée et les pompiers sont là. Je crois honnêtement qu’on ne peut pas fournir plus de soutien. Nous faisons tout ce que nous pouvons pour cette région. Ce ne sont pas seulement des gens qui passent par ici, ce sont des gens qui travaillent pendant toute les fêtes. Et pas seulement moi, mais tous les services d’urgence, et beaucoup de bénévoles. C’est un effort énorme.”

Le pire est peut-être à venir

Franck, la sixième tempête de l’année, est annoncée pour demain, mercredi 30 décembre, avec de nouvelles pluies dilluviennes prévues notamment en Ecosse, à York, et dans le centre de l’Angleterre. Une alerte maximale de risque d’inondation a été lancée pour une dizaine de rivières.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Bruxelles sous la menace terroriste : deux personnes interpellées