DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Russie : le rouble au plus bas depuis plus d'un an face au dollar

Fin d’année morose pour l‘économie russe. Le rouble a atteint mercredi, dernier jour de cotation de 2015 à la bourse de Moscou, son plus bas niveau

Vous lisez:

Russie : le rouble au plus bas depuis plus d'un an face au dollar

Taille du texte Aa Aa

Fin d’année morose pour l‘économie russe. Le rouble a atteint mercredi, dernier jour de cotation de 2015 à la bourse de Moscou, son plus bas niveau de l’année face au dollar qui est monté à plus de 73 roubles. L’euro a atteint 80 roubles, un niveau plus vu depuis fin août. La monnaie russe enregistre une perte d’environ 20% face au dollar sur l’année 2015. La flambée des prix a entraîné un plongeon du pouvoir d’achat des ménages et de la consommation, qui risque de se prolonger. Elle empêche la banque centrale d’abaisser son taux directeur, actuellement de 11%, à un niveau acceptable pour l’activité économique. La production, après trois mois de croissance, s’est de nouveau contractée en décembre

Point of view

L'année prochaine ne sera pas simple

L’effondrement du marché pétrolier, ajouté aux sanctions liées à la crise ukrainienne, a plongé la Russie dans une profonde récession.

“L’année prochaine ne sera pas simple” a reconnu le ministre des Finances Anton Silouanov à la télévision mercredi. “Les dernières prévisions montrent que le prix de vente de nos principales exportations pourraient être plus bas que prévu”, a-t-il expliqué.
L’aggravation de l’effondrement du marché pétrolier plombe les perpsective d ereprise de l‘économie russe. Ses prévisions économiques pour 2016 ont été bâties sur un baril à 50 dollars, alors qu’il est d’environ 37 dollars mercredi à Londres.
La Russie tire plus de la moitié de ses revenus budgétaires de ses exportations d’hydrocarbures.
Les autorités russe avertissent que des mesures d’austérité seraient nécessaires en 2016.
La banque centrale estime que si le baril reste à son niveau actuel d’environ 40 dollars en 2016, le PIB pourrait chuter de plus de 2%.
L’objectif fixé par le président Vladimir Poutine est de maintenir le déficit à au maximum 3% du PIB au nom de “l’indépendance financière”.