DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouvel An dans le monde : des festivités sur fond de crainte d'attentats

Le passage de 2015 à 2016 s’est opéré à minuit avec, dans de nombreux pays, des festivités organisées sous haute sécurité en raison de la menace

Vous lisez:

Nouvel An dans le monde : des festivités sur fond de crainte d'attentats

Taille du texte Aa Aa

Le passage de 2015 à 2016 s’est opéré à minuit avec, dans de nombreux pays, des festivités organisées sous haute sécurité en raison de la menace d’attentats.
Ainsi à Paris, des milliers de policiers déployés notamment aux abords des Champs-Elysées. Pas de feux d’artifice cette année, mais un spectacle de lumières sur l’Arc de Triomphe.

Dans la capitale britannique Londres, la grande roue, appelée ‘London Eye’ s’est embrasée à minuit, sous les vivas de la foule rassemblée sur les bords de la Tamise.

A Moscou, la place Rouge avait été exceptionnellement fermée cette année, en raison de la menace d’attentats. Mais cela n’a pas empêché un grand feu d’artifice d‘être tiré dans le ciel du Kremlin.

Au Caire, c’est au pied des pyramides que les festivités du Nouvel An étaient organisées.

En Australie, c’est dans la baie de Sydney que le spectacle était organisé… un gigantesque feu d’artifice tiré près de l’emblématique Opéra.

Dans toutes les grandes villes asiatiques, le passage à la nouvelle année a donné lieu à des célébrations hautes en couleurs, que ce soit Pékin, Singapour, Hong-Kong ou encore Tokyo.

Et puis on retiendra le style nettement plus sobre adopté par la télévision nord-coréenne.

Le message reste le même : bonne et heureuse nouvelle année !