Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Inde : manifestations de colère après l'attaque de la base militaire

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Inde : manifestations de colère après l'attaque de la base militaire

<p>En Inde, de nombreux manifestants sont descendus dans la rue pour exprimer leur colère après l’attaque de la base aérienne près du Pakistan.<br /> Cette attaque pourrait avoir été perpétrée par un groupe islamiste basé au Pakistan (voir ici”:http://fr.euronews.com/2016/01/02/attaque-meurtriere-de-combattants-islamistes-contre-une-base-aerienne-indienne/).<br /> Ces manifestants, membres de l’opposition, s’en prennent non seulement aux dirigeants pakistanais, mais ils critiquent aussi la politique du Premier ministre indien, Narendra Modi.</p> <p>“Le Premier ministre Modi vient de rentrer du Pakistan, un voyage lors duquel il a tendu la main au Pakistan, et voilà ce qu’il a obtenu en retour !”, commente Ashwani Kumar, un des porte-parole du Congrès national indien.</p> <h3>Processus de rapprochement mis à mal ?</h3> <p>La semaine dernière, le chef du gouvernement indien était en effet à Lahore. Première visite du genre depuis plus de 10 ans. Objectif : consolider le processus de normalisation des relations entre les deux voisins.</p> <p>>> <strong>Visite inédite du Premier ministre indien au Pakistan</strong>, <a href="http://fr.euronews.com/2015/12/25/visite-inedite-du-premier-ministre-indien-au-pakistan/">à lire ici</a></p> <p>Mais l’attaque de la base militaire pourrait mettre à mal ce fragile processus de rapprochement.</p> <p>Ce samedi Narendra Modi a rendu hommage aux forces de sécurité indiennes tout en dénonçant les auteurs de l’assaut, qu’il a qualifiés d’ “ennemis de l’humanité”.</p> <p>La base militaire de Pathankot, dans l’Etat du Penjab, a été attaquée tôt samedi matin par des hommes armés vêtus d’uniformes indiens. L’assaut a duré une partie de la journée, avant que les forces de l’ordre ne reprennent le contrôle du site.<br /> Bilan : au moins 7 morts, à savoir 4 assaillants et trois soldats indiens.</p> <p>- avec agences</p>