Cet article n'est pas disponible depuis votre région

La tension à son plus haut entre l'Iran et l'Arabie saoudite

Access to the comments Discussion
Par Romain Mazenod
La tension à son plus haut entre l'Iran et l'Arabie saoudite

<p>La tension entre l’Arabie saoudite et l’Iran monte encore d’un cran au lendemain de l’exécution par Riyad du dignitaire chiite Nimr al-Nimr. L’ambassade saoudienne à Téhéran a été prise pour cible samedi soir par des manifestants en colère. Des cocktails Molotov ont été jetés sur l‘édifice, incendiant une partie du bâtiment. Des individus sont parvenus à pénétrer à l’intérieur de l’ambassade avant d‘être délogés par la police qui a procédé à <a href="http://www.ouest-france.fr/monde/arabie-saoudite/iran-lambassade-darabie-saoudite-attaquee-teheran-3952020">40 arrestations</a>. </p> <p><a href="http://www.franceinfo.fr/actu/monde/article/execution-d-un-chiite-l-iran-promet-ryad-la-vengeance-d-une-main-divine-755861">Le guide suprême Ali Khamenei</a> a averti que la “main divine” vengera l’exécution du chef religieux et que, je cite, “le sang de ce martyr versé injustement portera ses fruits”. </p> <p><blockquote class="twitter-tweet" lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Exécution d'un chiite : l'Iran promet à l'Arabie saoudite la vengeance d'une "main divine" <a href="https://t.co/gTMSJ0ZwsF">https://t.co/gTMSJ0ZwsF</a> <a href="https://t.co/Gpk4TnI5jU">pic.twitter.com/Gpk4TnI5jU</a></p>— France Info (@franceinfo) <a href="https://twitter.com/franceinfo/status/683561936408211456">3 Janvier 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></p> <p><strong>Colère dans tout le monde chiite</strong></p> <p>Les deux puissances régionales rivales que sont l’Arabie saoudite et l’Iran sont engagées dans <a href="http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20160103.OBS2153/la-tension-au-plus-haut-entre-l-iran-et-l-arabie-saoudite.html">des camps opposés sur deux terrains de guerre, la Syrie et le Yemen</a>. </p> <p>La colère du monde chiite s’exprime aussi en Irak, à Bahreïn mais également en Arabie saoudite. Dans l’est du pays, dans le district de Qatif, à majorité chiite, quelques centaines de personnes ont manifesté aux cris de “A bas les Al- Saoud”, le nom de la famille régnante dans le royaume. </p> <p>La plupart des 47 personnes exécutées samedi étaient des djihadistes sunnites d’Al-Qaida mais Nimr-al-Nimr présentait un tout autre profil : c‘était un chiite, critique virulent du régime et figure de proue du mouvement de contestation qui avait éclaté en 2011 dans la foulée des printemps arabes.</p>