DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"L'Arabie Saoudite au bord de l'implosion"


Arabie Saoudite

"L'Arabie Saoudite au bord de l'implosion"

La crise entre Ryad et Téhéran inquiète dans tout le Moyen-Orient et au-delà.

L’ayatollah Ahmad Khatami estimait dimanche que l’exécution du chef chiite contestataire Nimr aurait des répercussions qui entraîneront la chute de la famille régnante en Arabie Saoudite.

Rita Delprete, notre correspondante à Dubaï, a interviewé l’analyste géopolitique Théodore Karasik, directeur de recherche et de développement de l’Institut pour le Proche-Orient et de l’analyse militaire du Golfe (INEGMA). Il estime que les pays du Moyen-Orient sont au bord de la désintégration, à commencer par l’Arabie Saoudite.

Il y a des avertissements, des indicateurs qui montrent que l’Arabie Saoudite est au bord de l’implosion, pas seulement politiquement avec les luttes intestines entre Princes mais aussi économiquement. Nous constatons que l’Etat saoudien est incapable de subvenir à tous économiquement parlant. L’argent fuit l’Arabie Saoudite parce que la situation est instable ici.

La Russie, allié tactique de l’Iran, qui soutient également le président syrien Bachar al-Assad, a offert de jouer le médiateur entre Ryad et Téhéran, une manoeuvre politique rusée selon Karasik qui y voit clairement l’ascendant pris par Moscou dans la région.

Le grand gagnant de l’action saoudienne contre l’Iran, c’est la Russie et le président Poutine. Pourquoi ? Parce que la Russie va ainsi se maintenir dans le rôle exemplaire de négociateur, de puissance qui se projette de manière positive contrairement à l’Europe ou aux Etats-Unis. Et ce genre de pouvoir russe, ce “machisme” résonne très bien dans certains pays arabes.

Et ce qu’observe Théodore Karasik, c’est que la situation économique et politique intérieure de l’Arabie Saoudite, couplée à de récentes réformes, pourrait mener à un scénario à la Russe. Il compare l’Arabie Saoudite à l’Union soviétique de Gorbatchev.

Les réformes que l’Arabie Saoudite a annoncé ces dernières semaines ressemblent presque mot pour mot à ce qu’a tenté de faire Mikhaïl Gorbatchev dans les derniers jours de l’Union soviétique. Gorbatchev a essayé de réformer l’Union soviétique sans changer la base de la société ce qui était le rôle du partie communiste soviétique. En Arabie Saoudite, aujourd’hui, ils parlent de la manière de réformer le système saoudien sans changer les fondations de l’Etat saoudien qui sont basées sur le wahhabisme.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Grosse frayeur dans un motel près d'Atlanta