DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La croisade d'Obama pour arrêter les tueries


Etats-Unis

La croisade d'Obama pour arrêter les tueries

Des tueries de masse ont profondément marqué la présidence de Barack Obama. La dernière en date, au Centre de santé de San Bernardino, le 2 décembre dernier, a fait 14 morts et une vingtaine de blessés. Acte terroriste ou non, comme d’autres fusillades moins meurtrières, mais quasi-quotidiennes, cette tuerie a poussé le président à agir.

Mais la population américaine est-elle prête ? Le lobby des armes invoque le sacro-saint second amendement de la constitution américaine, tout comme ces acheteurs qui se pressaient le week-end dernier à cette foire aux armes à Ontario, à une trentaine de kilomètres de San Bernardino.

Aux Etats-Unis, 40 % des ventes d’armes se font sans aucun contrôle sur les antécédents des acheteurs, dans des foires itinérantes comme celle-ci ou sur internet.

Vous allez éloigner les armes des citoyens respectueux des lois et les criminels continueront à avoir des armes. Regardez les drogues, c’est illégal, et il y en a toujours“.

Paradoxalement, certains de ceux qui ont vécu de près des drames comme celui de l’Université de Roseburg en Oregon, où 9 personnes ont été tuées en octobre dernier, sont aussi en faveur des armes.

Je pense qu’il devrait y avoir plus d’armes dans la région, que tout le monde devrait être protégé et savoir comment utiliser ces armes et se protéger, parce que cela aurait pu facilement être évité“, expliquait cette étudiante, sous le coup de l‘émotion.

2012 fut une année sanglante, marquée par deux événements particulièrement tragiques : la tuerie du cinéma à Aurora, au Colorado, qui a fait 12 morts le 20 juin 2012, et puis celle de l‘école élémentaire Sandy Hook à Newton.

Vingt enfants et six femmes sont assassinés par balle le 14 décembre 2012. L’opinion publique semble alors prête à aller dans le sens d’Obama.

20 enfants sont morts, nos lois ne valent plus rien et cela pourrait se reproduire demain.

Normaliser les armes, normaliser la violence en milieu scolaire est une idée terrible. Je suis totalement contre armer des étudiants, des professeurs.

A l‘époque, le président avait donc tenté de durcir la loi sur le port d’armes pour contenir l‘épidémie, mais en vain, ce qui explique le recours aux décrets.

En janvier 2013, il déclarait :

Je propose un ensemble spécifique de propositions fondées sur les travaux du groupe de travail de Joe Biden. Et dans les jours à venir, j’ai l’intention de mettre tout le poids de ce bureau pour qu’elle devienne réalité.

Cela aura donc pris plus de temps que prévu…
En avril 2013, le Congrès, dominé par les Républicains, n’avait même pas approuvé la plus consensuelle des mesures proposées : l’amélioration du contrôle des antécédents judiciaires et psychiatriques avant la vente d’une arme.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le nombre de réfugiés arrivant en Suède aurait baissé depuis le rétablissement des contrôles