DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Pétrole : la crise irano-saoudienne précipite la chute des cours


économie

Pétrole : la crise irano-saoudienne précipite la chute des cours

La guerre du pétrole est déclarée entre l’Iran et l’Arabie Saoudite. Une guerre aux parts de marché qui a pour conséquence de précipiter les cours du brut toujours plus bas.

Avec l’exploitation du pétrole de schiste aux Etats-Unis, l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole, dont les deux pays sont membres, a vu sa part du marché mondial tomber à moins de 42 % en 2014, au plus bas en 11 ans.

Premier producteur du Cartel, l’Arabie Saoudite a imposé à ses partenaires sa stratégie de prix plancher pour écarter la concurrence américaine et russe. Pénalisant pour l’Iran, qui attend avec impatience la levée prochaine des sanctions internationales pour augmenter progressivement sa production de 1,5 millions de barils par jour afin accroître ses revenus pétroliers.

Lors de la dernière réunion de l’OPEP en décembre, Ryiad avait exclu de pomper moins pour compenser le retour de l’Iran sur le marché. La crise actuelle ne devrait que durcir sa position.

Au final, le bras de fer entre les deux pays pourrait se traduire à terme par une hausse de la production de l’OPEP sur un marché du brut déjà saturé. Et donc, par une baisse continue des cours.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Les objets connectés dessinent l'avenir au salon de Las Vegas