DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Enya, de l'Orénoque à Sercq


le mag

Enya, de l'Orénoque à Sercq

En partenariat avec

“Dark Sky Island” est un album qui a eu la mauvaise idée de sortir le jour même de la sortie de 25, celui d’Adèle. Du coup il est passé un peu sous le radar. Mais là il est en train de se rattraper dans les charts britanniques et américains. Un album qui a été inspiré par les nuits étoilés de l‘île anglo-normande de Sercq.

Enya : “Je dirais que c‘était près de six mois avant d’avoir fini l’album que le thème du voyage a commencé à évolué et ce voyage c‘était sur l‘île de Sercq. Un voyage avec des gens et dans l’espace. C‘était un voyage physique d‘écho et de la pluie, de retour à la maison. C‘était un voyage émotionnel, avec un thème fort qui a évolué à l’intérieur de l’album.”

En 1988 Enya accède à une popularité internationale avec cet “Orinoco Flow” qui était tiré de son deuxième album. En tout elle a vendu 80 millions d’albums tout en gardant un certain anonymat.

Enya : “Cela remonte au succès d’Orinoco Flow. Quand la chanson est sortie elle est devenue très populaire sans que les gens sachent qui j‘étais. Et j’ai entendu des commentaires qui disaient qu’ils ne savaient pas si c‘était un groupe ou une chanteuse, ils ne savaient rien. Les gens appréciaient la chanson et en tant que musicienne j’adorais le fait que le succès reposait sur la musique.”

“Dark Sky Island” est le septième album d’“Enya”:http://enya.com/. Il devrait être suivi par une tournée dès cet année.

Le choix de la rédaction

Prochain article

le mag

Premier album du duo Beau