Cet article n'est pas disponible depuis votre région

La Corée du Nord revendique son premier essai de bombe à hydrogène

Access to the comments Discussion
Par Christelle Petrongari  avec AFP, Reuters
La Corée du Nord revendique son premier essai de bombe à hydrogène

<p>C’est par la télévision d’Etat nord-coréenne que la nouvelle tombe : Pyongyang annonce avoir mené avec succès un essai d’une bombe H miniaturisée. Une information impossible à vérifier même si la terre a bien tremblé, une secousse d’une magnitude de 5,1 à 50 kilomètres du site de Punggye-ri, où le pays a mené par le passé des essais nucléaires.</p> <blockquote class="twitter-tweet" lang="fr"><p lang="en" dir="ltr">North Korea conducts fourth nuclear test, claims to have H-bomb technology <a href="https://t.co/U5tRhc9j2e">https://t.co/U5tRhc9j2e</a></p>— The Japan Times (@japantimes) <a href="https://twitter.com/japantimes/status/684626726031331328">6 Janvier 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Mais les experts internationaux sont sceptiques : ils jugent trop faible la puissance apparemment dégagée par l’explosion. Reste qu’avec cette annonce, le régime montre qu’il entend faire avancer son programme nucléaire coûte que coûte.</p> <blockquote class="twitter-tweet" lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Corée du Nord: les experts sceptiques sur la thèse d'une bombe H <a href="https://t.co/ySoQGrBCJY">https://t.co/ySoQGrBCJY</a></p>— La presse Française® (@LaPresseFR) <a href="https://twitter.com/LaPresseFR/status/684688657429602305">6 Janvier 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <blockquote class="twitter-tweet" lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Corée du Nord : comment savoir si une bombe H a bien explosé ? <a href="https://t.co/DSPVA6isfB">https://t.co/DSPVA6isfB</a> par <a href="https://twitter.com/marie_simon"><code>marie_simon</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/Cor%C3%A9eduNord?src=hash">#CoréeduNord</a> <a href="https://t.co/Asdm2Bs1u3">pic.twitter.com/Asdm2Bs1u3</a></p>&mdash; L&#39;Express (</code>LEXPRESS) <a href="https://twitter.com/LEXPRESS/status/684677913296400384">6 Janvier 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <blockquote class="twitter-tweet" lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Le dir. de rech. à <a href="https://twitter.com/InstitutIRIS"><code>InstitutIRIS</a>: "La Corée du Nord a au maximum de quoi fabriquer une 15aine de bombes nucléaires" <a href="https://t.co/MwNVxSDyzp">https://t.co/MwNVxSDyzp</a></p>&mdash; metronews (</code>metronews) <a href="https://twitter.com/metronews/status/684685109392314368">6 Janvier 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>La population, elle, n’a aucun doute : <em>“Tant que les Etats-Unis maintiennent leur politique d’agression envers la Corée du Nord, je pense que le développement d’une bombe à hydrogène est inévitable” explique un habitant de Pyongyang. _“Je suis soulagé. Je pense qu’il est évident que pour contrer une attaque nucléaire, il faut agiter le bâton nucléaire”</em> souligne un autre habitant.</p> <p>Pyongyang a testé trois fois la bombe atomique A, utilisant la seule fission, ce qui lui a valu plusieurs volées de sanctions internationales. Cette annonce intervient à deux jours du 33ème anniversaire du dirigeant Kim Jong-Un, une façon d’affirmer son autorité et de renforcer sa position vis-à-vis du reste du monde.</p> <blockquote class="twitter-tweet" lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">La Corée du Nord et le nucléaire: les étapes clés <a href="https://t.co/YRA1Mgmiav">https://t.co/YRA1Mgmiav</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/AFP?src=hash">#AFP</a> <a href="https://t.co/UuuvcZ1xsg">pic.twitter.com/UuuvcZ1xsg</a></p>— Agence France-Presse (@afpfr) <a href="https://twitter.com/afpfr/status/684620679837122560">6 Janvier 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>