DERNIERE MINUTE

Ce vendredi, la bourse de Shangaï a clôturé en hausse de 2 %, après avoir lourdement chuté ces cinq derniers jours. Une chute limitée par un arrêt des échanges à deux reprises, pour éviter un effondrement des places boursières mondiales. Pékin a mis en place un système “coupe-circuit”, qui permet une fermeture en cas de variation brutale des valeurs. A Shangaï, l’indice a perdu près de 10 % sur l’ensemble de la semaine, la bourse de Shenzen, elle, a plongé de près de 14 %. Ce vendredi, la bourse de Paris a ouvert à l‘équilibre. La veille, les places européennes avaient enregistré une baisse de près de 2 % en moyenne. Les banques chinoises redoutent toujours un effet de panique, même si elles estiment qu‘à terme, il faudra abandonner l’arrêt temporaire des échanges afin de regagner la confiance des marchés.