DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Violences en marge d'une manifestation anti- immigration à Cologne


monde

Violences en marge d'une manifestation anti- immigration à Cologne

Plusieurs personnes ont été interpellées à Cologne à l’issue d’une manifestation à l’appel de PEGIDA. Le mouvement allemand anti-islam reproche à la politique d’immigration de la chancelière Angela Merkel d’avoir rendu possible la vague d’agressions de la nuit du Nouvel An. Selon la police, “une grande partie” des suspects sont des réfugiés ou des immigrants illégaux.

“Je suis bouleversé par ce qui s’est passé le 31 décembre, mais ce n’est pas seulement ça”, explique ainsi Helmut Erner, un retraité qui manifeste. “Qu’est-ce qui se passe depuis quelque temps en Allemagne ? Je suis tout simplement inquiet. J’ai l’impression que ce n’est plus l’Allemagne que je connais.”

A l’appel de plusieurs partis de gauche, une contre-manifestation était organisée dans le centre de Cologne pour dénoncer toute récupération politique. “Nous sommes tous très tristes après ce qui s’est passé ici la nuit du Nouvel An”, dit Seyda, une jeune femme qui habite Cologne. “Ce qui nous attriste encore plus aujourd’hui, c’est que des groupuscules néo-nazis utilisent cela pour en tirer profit et se présenter comme les défenseurs des droits des femmes.”

L’ampleur des violences à Cologne, la nuit du Nouvel An, a fragilisé la politique d’ouverture d’Angela Merkel. Face aux critiques, la chancelière allemande s’est prononcée pour un net un durcissement des règles d’expulsion des demandeurs d’asile condamnés par la justice.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Cérémonies en mémoire des victimes de l'Hyper Cacher et de la policière assassinée à Montrouge