DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Kalta Minor, le minaret inachevé de Khiva

Vous lisez:

Kalta Minor, le minaret inachevé de Khiva

Taille du texte Aa Aa

Cette semaine, notre carte postale vient de l’ouest de l’Ouzbékistan, de la ville ancienne de Khiva. Dans l’enceinte de la forteresse qui entoure la

Cette semaine, notre carte postale vient de l’ouest de l’Ouzbékistan, de la ville ancienne de Khiva.

Dans l’enceinte de la forteresse qui entoure la vieille ville appelée Itchan Kala, se trouve le site de Kalta Minor, qui signifie “petit minaret” – aussi connu comme le minaret bleu ou minaret inachevé.

Repères

  • Avec une population de plus de 30 millions d’habitants, l’ex-république soviétique est devenue indépendante en 1991
  • Sa superficie totale est de 425 400 km2, les plaines recouvrant les 4/5èmes du territoire
  • La température moyenne en hiver est de -6° Celsius et dépasse 32° l‘été
  • Près de 80 % de la population est d’ethnie ouzbèque et l’Islam est la religion majoritaire à 88 %

“Il y a 18 minarets à l’intérieur de la forteresse, dont l’un est le plus élevé d’Ouzbékistan. Mais c’est vraiment le minaret bleu, près de l’entrée principale, qui est devenu l’emblème de Khiva”, précise Seamus Kearney d’euronews.

“Le minaret est haut de 29 mètres, mais en réalité, il n’a pas été terminé. En fait, l’idée de départ était de construire un minaret d’une hauteur comprise entre 70 et 80 mètres”, explique la guide Sohiba Mamedova.

Ce devait être le plus haut minaret d’Asie Centrale. Les travaux ont commencé au début des années 1850, mais ont cessé quand le souverain à l’origine du projet fut tué au combat.

En 1990, Khiva est devenu un site du patrimoine mondial de l’UNESCO.