DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le CICR entre à Madaya, ville assiégée par le régime syrien


monde

Le CICR entre à Madaya, ville assiégée par le régime syrien

Enfin, l’aide humanitaire parvient à Madaya, ville syrienne assiégée depuis six mois par le régime de Damas. 44 camions de la Comité international de la Croix Rouge (CICR) et du programme alimentaire mondial (PAM) sont entré hier dans cette ville de 42 000 habitants et le constat est effrayant. Quelque 400 personnes doivent être évacuées d’urgences et les insurgés islamistes ne font rien pour la population.

“Ahrar al-Sham and le Front al-Nosra ont de la nourriture, mais ils ne veulent pas nous en donner. On doit manger de l’herbe”, se lamente une Syrienne.

28 personnes sont mortes de faim ici depuis le 1er décembre selon Médecins sans frontières (MSF). Inacceptable pour Samantha Power, l’ambassadrice américaine aux Nations unies. “Il y a des centaines de milliers de personnes qui sont délibérément assiégées, affamées, en ce moment même. Ces images nous rappellent la Seconde Guerre mondiale. Elles choquent les consciences.”

L’ambassadeur syrien Bashar Ja’afari, lui, rejette les accusations. “L’information concernant la situation humanitaire à Madaya est basée sur de fausses informations. (…) Le gouvernement syrien n’a pas arrêté les convois d’aide humanitaire, au contraire. Nous avons envoyé des tas de convois et nous avons demandé à l’ONU d’en envoyer plus. Mais plus vous en envoyez, plus les terroristes – car ce sont des terroristes, pensez-vous que ce sont des anges ? – plus ils confisquent l’aide humanitaire et l’utilisent au détriment de la population syrienne”.

D’autres convois sont arrivés hier à Foua et Kafraya, deux localités chiites encerclées par les rebelles. La situation y est moins dramatique qu‘à Madaya, l’aviation du régime y a largué de la nourriture.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Réfugiés : manifestants pro et anti-immigration, face à face à Leipzig