DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Danemark : avis aux réfugiés, vous allez devoir payer...


Danemark

Danemark : avis aux réfugiés, vous allez devoir payer...

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Le Danemark continue d’essayer de dissuader les réfugiés de venir… De sa campagne publicitaire dans des journaux libanais, à l’instauration de contrôles aléatoires aux frontières avec l’Allemagne, qu’il vient d’ailleurs de prolonger de 20 jours, le Danemark ne manque pas de créativité.

En décembre, il a présenté un projet de loi permettant de confisquer des biens aux réfugiés pour couvrir leurs besoins en alimentation et en hébergement.

Un texte présenté ce mercredi au parlement, et revu et corrigé depuis décembre, car comparé aux “méthodes nazies de spoliation des biens juifs” par certains, en tout cas décrié pour son “esprit totalitaire”.

Le gouvernement entend désormais saisir tout bien supérieur à 10 000 couronnes, soit 1 340 euros.

La ministre de l’Intégration Inger Støjberg a précisé que les alliances et autres biens d’une valeur sentimentale particulières seraient exclues de cette saisie, conformément à l’accord conclu avec les sociaux-démocrates.

Le projet de loi est désormais soutenu par une majorité de partis au parlement et pourraient être approuvé le 26 janvier.

Le texte évoque également un délai supplémentaire pour le regroupement familial, jusqu‘à trois ans pour certains réfugiés, le raccourcissement de la durée des permis de séjour temporaire et rend plus difficile l’obtention du statut de résident permanent pour tous les étrangers.

Ce projet de loi a été vivement critiqué par le Haut commissariat aux réfugiés de l’ONU le 7 janvier dernier :
L’Europe, qui, traditionnellement, était le continent qui dictait aux autres pays quoi faire en terme d’asile, a demandé à d’autres pays extérieur à l’Europe de prendre des réfugiés. Maintenant si l’Europe commence à fixer des limites, à repousser, à ériger des barrières, à être hostile, le reste du monde va suivre, je peux vous le dire !“ a déclaré Filippo Grandi.

Alors que le chemin vers le Danemark et la Suède se complique pour les réfugiés, les protestations se font de plus en plus fortes. La dernière manifestation à Copenhague contre la politique d’immigration date du 9 janvier :

Lina Soergaard, membre de “Welcome to Denmark” :

Si vous regardez des pays comme la Suède, ils ont accueilli tant de réfugiés, même chose pour l’Allemagne et, ici, on est au milieu et on ne peut pas vraiment dire qu’on participe.

21 000 demandeurs d’asile ont été accueillis au Danemark en 2015 pour une population de 5,5 millions d’habitants. La Suède avec ses 9 millions et demi d’habitants en a accueilli 163 000. A titre de comparaison, l’Allemagne et ses 80 millions d’habitants, plus d’un million.

A défaut de suffir à remplir les caisses du ministère en charge des réfugiés, ce projet de loi serait surtout destiné à envoyer un message aux électeurs danois qui se sentent flouer par les mesures d’austérité en vigueur.

Il faut savoir que le Danemark a aussi des lois très dures pour les étudiants étrangers.

Marius Youbi, camerounais de 30 ans, a récemment été expulsé pour avoir travaillé 90 minutes de plus que les 15 heures hebdomadaires prévues par son statut d‘étudiant étranger en ingénierie électrique…

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Barack Obama et les enjeux mondiaux