DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

David Bowie : sa période Berlin


le mag

David Bowie : sa période Berlin

En partenariat avec

David Bowie a incarné de nombreux personnages pendant ses cinquante années de carrière. Il a changé d’apparence et de style musical à la manière d’un caméléon. Il a travaillé au Royaume-Uni, aux Etats-Unis et en Allemagne. Mais c’est la période ou Bowie a vécu et travaillé à Berlin qui est considérée comme la plus créative.

Aujourd’hui, des fans lui rendent hommage en face de son appartement berlinois dans le quartier de Schoeneberg, ou il vécu entre 1976 et 1979. C’est son intérêt pour la scène musicale allemande, mais aussi pour fuir son addiction à la cocaïne et relancer sa carrière qu’il à déménagé à Berlin Ouest. Il commencé alors à travailler avec Brian Eno et partager un appartement avec Iggy Pop. Le résultat est connu sous le nom de trilogie de Berlin avec les albums “Low”, “Heroes” et “Lodger”.

Les deux premiers ont été enregistrés dans les studios Hansa, près de Potsdamer Platz, à deux pas du mur de Berlin. Ils ont été influencés par des groupes allemands comme Kraftwerk et Neu! “Heroes” reflète le climat de la Guerre froide, symbolisé par la ville divisée.

A l‘époque, on trouvait à Berlin-Ouest un melting-pot créatif de l’avant-garde allemande. L’“école de Berlin”, un style de musique électronique, a émergé dans les années 1970 et Berlin était aussi au coeur de la “Neue Deutsche Welle”, la version allemande du punk et de la New Wave. Mark Reeder, lui-même une star de la scène électronique, a déménagé de Manchester à Berlin-Ouest, et c’est la musique de Bowie qui l’a incité à quitter l’Angleterre. Il est arrivé deux mois après le départ de Bowie. Il relate parfaitement l’ambiance de cette période dans le documentaire “B-Movie – La sauvagerie de Berlin-Ouest”.

“Vous savez, il a présenté ce single ‘Heroes’, ce premier morceau dans l‘émission de télé de son ami Marc Bolan Je regardais ça à la maison et je ne pouvais pas y croire. Qu’est-ce que c’est que cette nouvelle chanson de David Bowie ? Elle était complètement différente de ce que l’on connaissait.Et vous savez, la période ou David Bowie a vécu et travaillé ici, réalisant trois albums a marqué une sorte de précédent pour tous les artistes. Cela signifiait quelque chose de venir à Berlin et d’avoir votre période Berlin”, explique Mark Reeder.

“A l‘époque, une sorte d’existence bohémienne a commencé et la plupart des gens que je connaissais là-bas étaient probablement des artistes”, affirmera plus tard le chanteur, sur sa période passée à Berlin.

“Il est allé à Berlin et a vu que c‘était différent, parce qu’il y avait plein d’artistes et de travestis, plein de gens bizarres qui ne trouvaient pas leur place dans la société normale. Et je pense qu’il s’est beaucoup amusé ici. C‘était vraiment important pour lui, parce qu’il pouvait être lui-même, il pouvait se trouver. David Bowie à Berlin, c‘était comme un voyage à la découverte de soi-même”, poursuit le musicien et producteur.

Bowie revient en 1987 à Berlin ou il fait un énorme concert en plein air, à quelques mètres du mur. A l’Est, les jeunes essayent de tendre l’oreille. Une émeute sera réprimée par la police est-allemande. Deux ans plus tard, c’est la chute du Mur.

Bowie a enregistré 26 albums studio. Comme chez ce disquaire londonien, les fans se les arrachent ces derniers jours. Les prix de certains disques risquent d’augmenter

“Il y a des raretés dont la valeur va augmenter, j’imagine, vous savez la version allemande de ‘Heroes’, ça a toujours été un single de collection, et sa valeur va augmenter, d’autres aussi…Il y a un nouvel album qui sort en vinyle, aux Etats-Unis, et aussi à travers son site. Sa valeur va augmenter, cela va devenir un objet de collection. Les titres ou l’album vinyle en couleurs qu’il a fait pour l’exposition au musée Victoria and Albert est fait pour voir sa valeur augmenter, mais je ne pense pas que ce sera le cas de son fonds de catalogue”, estime le disquaire londonien Nigel House.

Deux jours avant sa mort, Bowie a sorti le clip de sa nouvelle chanson “Lazarus”. On le voit allongé sur un lit, les yeux bandés.

La chanson commence par ces mots: “Levez les yeux, je suis au paradis”

Le choix de la rédaction

Prochain article

le mag

Une immense fresque égaye des façades d'immeubles à El Alto