DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Michael Bay raconte le fiasco Benghazi

Vous lisez:

Michael Bay raconte le fiasco Benghazi

Taille du texte Aa Aa

“13 heures : les soldats secrets de Benghazi” se base sur des faits réels : l’attaque du consulat américain à Benghazi en Libye en 2012. Pendant

“13 heures : les soldats secrets de Benghazi” se base sur des faits réels : l’attaque du consulat américain à Benghazi en Libye en 2012.

Pendant treize heures, six vétérans des forces spéciales américaines repoussent l’ennemi assaut après assaut, en attendant que d’éventuels secours viennent à leur aide.

Le film a pour ambition de percer les mystères de ce qu’il s’est réellement passé durant cette nuit du 11 septembre et, pour la première fois, dévoile ce qu’ont vécu ces hommes prêts à sacrifier leurs vies pour leurs camarades et leur drapeau.

Michael Bay a décidé d’organiser l’avant-première de son film au Texas.

“Même si c’est une nuit vraiment tragique, c’est très inspirant. Pour moi, le fait d’avoir travaillé si longtemps avec des membres des forces spéciales qui ont été dans l’armée pendant vingt ans, m’a appris beaucoup sur ce genre de personnes et ils correspondent à un type bien particulier. Le film examine vraiment ce qu’est l’altruisme et nous exposons les faits de manière brute”, affirme le réalisateur.

“C‘était vraiment une expérience émotionelle énorme pour moi. Je n’ai jamais joué un personnage réel, ni quelqu’un qui vivait quelque chose d’aussi intense et politisé. Donc pour moi, ce qui était vital en acceptant ce rôle, c‘était de rencontrer le personnage réel et j’ai rencontré Jack Silva que j’incarne et il a été incroyablement gentil de me donner toutes les informations que je voulais”, dit l’acteur John Krasinski.

“Je me souviens que Michael Bay est venu vers moi pour me dire ‘qu’en penses-tu?’ et j’ai dit ‘je me sens très mal maintenant, je me sens vide’”, se souvient Jack Silva, l’un des survivants de l’attaque du consulat américain à Benghazi :“Vous savez, il était inquiet et j’ai dit ‘non, c’est une bonne chose, tu m’as ramené à Benghazi. J’y suis retourné. Mais cela m’a aussi rappelé des choses qui me sont arrivées en Irak et en Afghanistan, quand j‘étais au Yémen, en Jordanie’ Et c’est ce dont j’avais besoin”, dit-il.

“13 heures : les soldats secrets de Benghazi” sort en France le 27 janvier.