DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Pétrole : l'Iran paré à revenir sur le marché


économie

Pétrole : l'Iran paré à revenir sur le marché

L’Iran est paré à déverser son pétrole sur le marché mondial. 13 de ses 22 supertankers n’attendent plus que la levée des sanctions internationales pour appareiller direction l’Inde, qui devrait devenir la première destination du brut iranien, avant l’Europe.

En termes de réserves d’hydrocarbures, le pays se classe au quatrième rang mondial. Elles représentent 13,1 % de celles de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole, l’OPEP, dont il est membre. A l’heure actuelle, l’Iran produit 3 millions de barils par jour, et n’en n’exporte qu’1 million. Dans la semaine qui suivra la levée des sanctions, ses exportations augmenteront d’un demi million de barils par jour, puis d’un autre demi-million dans les six mois suivants.

L’objectif, à terme, est d’exporter 3 millions de barils par jour, comme en 2011, avant les sanctions. Reste qu’aucun de ses partenaires du Cartel n’entend réduire sa propre production pour faciliter son retour. L’engorgement du marché mondial ne semble donc pas près de se résorber.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Mieux vaudra bientôt rouler à l'essence que carburer à l'eau