DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

A une semaine de leur lancement, les pourparlers de paix sur la Syrie sérieusement compromis


Syrie

A une semaine de leur lancement, les pourparlers de paix sur la Syrie sérieusement compromis

Chaque jour, le bain de sang se poursuit en Syrie, et chaque jour, l’espoir de voir les pourparlers de paix débuter à la date prévue s’affaiblit. Alors que l’Etat islamique diffusait les images de sa sanglante offensive à Deir Ezzor, le porte-parole adjoint des Nations Unies a admis à demi-mots qu’il y avait peu de chances que les négociations de Genève débutent lundi prochain.

“ L’ONU procédera au lancement des invitations lorsque les pays qui dirigent le groupe de soutien à la Syrie se seront mis d’accord sur qui inviter parmi les représentants de l’opposition, a déclaré Farhan Haq. Le secrétaire général exhorte ces pays à redoubler d’efforts pour parvenir à un accord. “

Le fait que l‘émir du Qatar ait été reçu à Moscou n’a guère fait illusion, malgré les assurances du ministre russe des Affaires étrangères.

“ Le Qatar et la Russie s’attendent à ce que, comme le prévoit le plan soutenu par les Nations Unies, les négociations entre le gouvernement syrien et l’opposition débutent dès ce mois-ci “, a laconiquement commenté Sergueï Lavrov.

En réalité, les désaccords sur la liste des opposants admis à la table des négociations persistent entre les pays soutenant le régime Assad comme la Russie, et les pays de la coalition. Et en attendant, les combats menacent de s‘étendre aux pays voisins de la Syrie, notamment la Turquie, où une roquette tirée par l’Etat islamique depuis l’autre côté de la frontière a fait une nouvelle victime.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Royaume-Uni : les musulmanes non-anglophones risquent l'expulsion