DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Pétrole : le retour de l'Iran plombe les cours


économie

Pétrole : le retour de l'Iran plombe les cours

Avec le retour de l’Iran sur le marché mondial du pétrole, la curée se poursuit sur les cours du brut? Le Brent de la Mer du Nord est brièvement passé sous les 28 dollars le baril ce lundi. Il est désormais moins cher que le WTI américain.

Les places financières du Golfe ont décroché dimanche. Là aussi, l’offre excédentaire commence à inquiéter les investisseurs. “ On n’avait pas vu des prix du pétrole aussi bas depuis 15 ans,” explique Nour al Zoubi, Directeur du développement de World Financial Services à la bourse de Dubaï. “ Les budgets des Etats du Golfe ont été élaborés sur la base d’un baril à 70 dollars. Il est tombé sous les 30 dollars et les grandes banques internationales le prédisent à 10 dollars. Les perspectives sont moroses, au moins à court terme. “

Dans son rapport mensuel publié ce lundi, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole prévoit toutefois dès cette année une forte baisse de la production hors OPEP, notamment de pétrole de schiste, non rentable aux prix actuels du marché. Selon elle, elle devrait atteindre 660.000 barils par jour, deux fois plus qu’anticipé dans le rapport de décembre.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

La Russie taille son budget à cause du pétrole