DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Pologne campe sur ses réformes


Le bureau de Bruxelles

La Pologne campe sur ses réformes

La première ministre polonaise est venue défendre devant le Parlement européen les réformes controversées de son gouvernement. Pour Beata Szydlo les modifications apportées au tribunal constitutionnel et à la gouvernance des médias publics sont conformes aux normes européennes. Selon elle cette polémique est surtout le résultat « d’un manque d’information ou peut-être même d’une volonté de nuire”. Signe des tensions entre l’Union et Varsovie, Beata Szydlo s’est d’ailleurs étonnée du temps et de l‘énergie dépensés pour une affaire qui relève, dit-elle, de politique intérieure.
Chacun à leur tour les différents groupes politiques ont exprimé leurs inquiétudes. La co-présidente des Verts a particulièrement insisté sur la méthode employée par les autorités polonaises. Pour Rebecca Harms le plus alarmant est « le sentiment que la majorité gouvernementale mène une forme de diktat, sans débat avec l’opposition ».
Pour répondre à certaines critiques le gouvernement polonais a fait appel au Conseil de l’Europe pour juger sa réforme constitutionnelle. L’organisation internationale basée à Strasbourg doit rendre son rapport au mois de mars et espère ainsi calmer les tensions.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Débat sous tension au Parlement européen sur le cas de la Pologne