DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pétrole : la levée des sanctions ouvre de nouvelles perspectives pour l'Iran

L’Iran semble bien décidé à retrouver sa place sur le marché du pétrole, profitant de la levée des sanctions qui frappaient notamment ses

Vous lisez:

Pétrole : la levée des sanctions ouvre de nouvelles perspectives pour l'Iran

Taille du texte Aa Aa

L’Iran semble bien décidé à retrouver sa place sur le marché du pétrole, profitant de la levée des sanctions qui frappaient notamment ses exportations d’or noir.

Le pays dispose d’importantes réserves et les autorités ont annoncé dès ce lundi leur volonté d’augmenter la production.

La compagnie nationale de pétrole a la capacité d’augmenter de 500 000 barils par jour sa quantité de pétrole exportée. Cela nous permettrait de dépasser le million de barils exportés dans les prochains mois.Amir Hossein Zamani-Nia, vice-ministre iranien du pétrole

Cette annonce risque de déstabiliser un peu plus le marché pétrolier, déjà très perturbé. Les cours de l’or noir ont chuté de plus de 76 % depuis juin 2014. Mais le ministre iranien du Pétrole ne semble pas particulièrement inquiet.

Le retour complet de l’Iran sur le marché pétrolier se fera progressivement, dans les prochains mois. D’ores et déjà, cela se fait sentir sur les cours. Mais nous, Iraniens, ne devons pas nourrir d’inquiétude par rapport au prix. Ceux qui doivent se faire du souci, ce sont les pays qui ont gonflé leur production en profitant de l’absence de l’Iran.Bijan Namdar Zanganeh, ministre iranien du pétrole

Les relations risquent d‘être tendues entre les différents pays producteurs réunis au sein de l’OPEP, chacun sentant que sa part de marché est menacée. Mais l’Iran compte tirer son épingle du jeu.

Aujourd’hui, pour retrouver notre place sur le marché pétrolier, il faudra piocher dans nos réserves. Les priorités sont d’augmenter la capacité et d’investir dans le secteur afin de compenser les dommages que nos réserves ont subies ces dernières années. Cela peut être intéressant pour les investisseurs étrangers car il s’agit de projets à long-terme.Ali Pakzad, journaliste économique

Avec la levée des sanctions, l’Iran redevient un pays attractif pour les investisseurs étrangers. Maintenant que les sanctions ne sont plus un souci, ce sont les problèmes économiques intérieurs qui pourraient constituer le principal obstacle au développement d’une coopération internationale, qui serait profitable pour l‘économie du pays.Javad Montazeri, correspondant d’euronews à Téhéran