DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

1er jour à Davos : Joe Biden et Javad Zarif parmi les personnalités en vue

A Davos, la première journée de débat aura été marquée par les interventions du vice-président américain Joe Biden sur l'économie et par celle du chef de la diplomatie iranienne Mohammad Java

Vous lisez:

1er jour à Davos : Joe Biden et Javad Zarif parmi les personnalités en vue

Taille du texte Aa Aa

Comme tous les ans, à cette période, non seulement il neige sur les montagne suisses, mais tous les grands décideurs de ce monde se retrouvent à Davos pour le Forum économique mondial (WEF).

Pour la première journée de débats, ce mercredi, il a beaucoup été question des incertitudes qui prévalent sur les marchés, la baisse des cours du pétrole, le ralentissement de la croissance en Chine…

A tous ces puissants réunis en Suisse, le pape François a transmis, par écrit, un message simple : “N’oubliez pas les pauvres”.

>> Le message du Pape François pour le Forum de Davos, voir ici

Quant au vice-président américain Joe Biden, il s’est lancé dans un réquisitoire contre les paradis fiscaux.

Ce n’est sans doute pas ce que vous avez envie d’entendre, mais en gardant des milliards de dollars dans des paradis fiscaux à l‘étranger, vous soignez peut être vos actionnaires, mais vous ne servez pas votre pays, au contraire. Alors rapatriez votre argent. investissez-le dans des projets locaux, autour de vous, dans des entreprises. Ce ainsi que vous permettrez à votre groupe de prospérer.Joe Biden, vice-président américain

Les tensions Iran-Arabie Saoudite

A Davos, les dossiers géopolitiques sont rarement négligées.
Cette année, il est beaucoup question de l’Iran, dont l’influence ne cesse d’augmenter. Au point d’irriter notamment certains pays du Golfe.

Le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, présent en Suisse, l’a fait remarquer.

L’Iran a fait preuve, jusque-là, de beaucoup de retenue face aux nombreuses provocations de l’Arabie saoudite, notamment visant à torpiller l’accord sur le nucléaire. Avant même que cet accord ne prenne forme, les Saoudiens ont dépensé des millions de dollars aux Etats-unis pour bloquer l’accord au Congrès.Mohammad Javad Zarif, ministre iranien des Affaires étrangères

Ces propos sonnent comme une réponse aux critiques formulées la veille par l’Arabie saoudite, Riyad qui accuse Téhéran d’avoir causé “discorde, troubles et chaos” au Moyen-Orient.

Journée de l’Europe

Ce jeudi, plusieurs grands dirigeants européens sont attendus à la tribune du WEF (les Premiers ministres français Manuel Valls, britannique David Cameron et grec Alexis Tsipras, et le ministre allemand des Finances Wolfgang Schaüble). Ils doivent débattre des défis auxquels l’Europe doit faire face – économiques, institutionnels, migratoires, sécuritaires.