DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Discorde des eurodéputés conservateurs britanniques


Le bureau de Bruxelles

Discorde des eurodéputés conservateurs britanniques

Le Premier ministre britannique espère conclure le mois prochain un accord avec ses partenaires européens pour réformer l’Union. L‘étape suivante sera alors l’organisation d’un référendum au Royaume-Uni sur le maintien ou non du pays au projet européen. Mais David Cameron doit faire face à une opposition au sein de son propre camp et ce jusque sur les bancs du Parlement européen. Les 20 députés conservateurs affichent leurs divisions.
Ainsi, Daniel Hannan ne cache pas son intention de soutenir une sortie du Royaume-Uni. « Je vais faire campagne pour quitter l’Union européenne. Je pense que les réformes envisagées ne vont pas fondamentalement modifier les liens entre l’Union et le Royaume-Uni », prévient-il. Pour sa part le porte-parole des conservateurs britanniques sur les questions internationales, Charles Tannock, estime au contraire que Londres doit maintenir son adhésion. Son argumentaire est déjà prêt et dépasse les simples questions économiques puisqu’ il « y a aussi un intérêt britannique pour les questions internationales comme la politique étrangère, les enjeux de sécurité et de défense, la lutte contre le changement climatique et aussi contre le terrorisme international ».
La majorité des élus conservateurs compte cependant attendre l’issue du sommet européen de février pour se prononcer. C’est la ligne défendue par le chef de la délégation britannique. Pour Ashley Fox l’essentiel est d’obtenir un bon accord « et si nous avons besoin de deux ans pour arriver à un bon accord, prenons ces deux ans ».
Si la décision définitive relève des chefs d’État et de gouvernement, il est important pour le Premier ministre britannique de pouvoir compter sur des soutiens au sein du Parlement européen. Mais partisans et opposants au maintien du Royaume-Uni n’attendent maintenant qu’une seule chose: la date du référendum.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

La crise migratoire au cœur de la présidence néerlandaise